Post-doctorat LABEX « Ecrire une histoire nouvelle de l’Europe »

Recrutement d’un post-doctorant responsable de l’axe 4 du LABEX EHNE (Université de Nantes) à partir du 01/02/2013

Délai de soumission des candidatures: 30/11/2012

Fiche du poste et contact


Le LABEX EHNE, financé dans la 2ème vague des Investissements d’Avenir, a pour objectif principal d’éclairer la crise que connaît actuellement l’Europe en reconstruisant une historiographie nouvelle de l’Europe qui s’adresse tout autant au monde scientifique qu’au monde enseignant, aux citoyens et aux politiques. Le projet réunit huit laboratoires partenaires issus de quatre établissements (Paris 4, Paris 1, Nantes, Ecole des Chartes). EHNE engage ses participants pour une durée de 8 ans.

Sept axes de recherches ont été définis pour atteindre cet objectif. Ils sont portés par l’un des cinq laboratoires principaux :

1. L’Europe comme produit de la civilisation matérielle.
2. L’Europe dans une épistémologie du politique.
3. L’humanisme européen ou la construction d’une Europe « pour soi », entre affirmation et crise identitaires.
4. L’Europe comme « hors soi » : frontières, voisinage et altérité lointaine.
5. L’Europe des guerres et des traces de guerre.
6. Genre et identités européennes.
7. Traditions nationales, circulations et identités dans l’art européen.

L’objectif est de parvenir à la réalisation d’une production en histoire spécifique :

  • Une encyclopédie analytique en ligne en lien avec une revue électronique et la mise en ligne de documents.
  • 14 ouvrages, 2 par axes, dont l’un à mi parcours (2015) – version anglaise et française.
  • Une synthèse finale sous forme d’ouvrage collectif.
  • Ateliers, JE et colloques pour préparer ces publications.

L’axe 4 a une double originalité dans le LABEX : son pilotage à Nantes (CRHIA) et son entrée particulière, originale par rapport aux autres axes car non thématique : une histoire de l’Europe par ses contacts et ses relations avec les autres. Il s’agit bien d’écrire une nouvelle histoire par une analyse sur la longue durée centrée sur la période contemporaine mais intégrant les apports de l’histoire moderne et de l’histoire médiévale. L’identité européenne se définit dans son rapport au reste du monde, proche ou lointain, à travers ses relations, ses échanges, ses « effets retours ». On privilégiera les circulations depuis et vers l’Europe dans tous leurs aspects, les transferts qu’elles impliquent et leurs impacts sur l’identité/les identités européennes. Les acteurs et les véhicules de ces relations fourniront une clé d’analyse : acteurs individuels, réseaux, organisations privées, organisations internationales.


Iris Seri-Hersch

Iris Seri-Hersch est Maître de conférences en histoire contemporaine du monde arabe au Département d'études moyen-orientales, Aix-Marseille Université et chercheuse à l'IREMAM à Aix-en-Provence, France. Ses travaux portent sur l'histoire contemporaine du Soudan et de l'espace israélo-palestinien. Elle s'intéresse aux problématiques coloniales et impériales, aux questions éducatives, aux pratiques historiographiques, aux mémoires sociales et aux processus d'appropriation spatiale sur ces terrains en conflit.

More Posts - Website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *