Archives de catégorie : Recherches en cours

Le droit d’appartenir. Liens sociaux et inscriptions locales en Méditerranée

Par Isabelle Grangaud, en collaboration avec Thomas Glesener –

Le champ des possibles, par Artefactica
Le champ des possibles, par Artefactica

Ce projet de recherche s’inscrit dans le prolongement d’un séminaire que Simona Cerutti et moi-même animons depuis plusieurs années à l’EHESS (Paris) et qui, sous divers angles, s’est questionné sur les droits de l’appartenance locale. Cette thématique a par la suite rencontré les préoccupations de l’historien Thomas Glesener, (TELEMME) dont les travaux portent entre autres sur la mobilité des élites dans le monde hispanique (XVIIe-XVIIIe siècle). C’est donc d’un commun accord, et en s’ouvrant à d’autres disciplines – l’anthropologie, la sociologie et la science politique – que nous avons décidé de présenter ce projet sur « le droit d’appartenir » en mars 2012, en réponse à l’appel à proposition du LabexMed piloté par la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme. Il a été accepté avant l’été par le Comité scientifique du Labex et voudrait préfigurer à terme un Groupement de recherche international (GDRI).

Continuer la lecture de Le droit d’appartenir. Liens sociaux et inscriptions locales en Méditerranée

École et idéologie dans le protectorat espagnol au Nord du Maroc (1912-1956)

École hispano-arabe Alcazarquivir 1924
Legado F. Valderrama, Biblioteca Islámica, AECID

 

 

Le but de cette recherche est de mettre en évidence le rôle de l’éducation dans la politique coloniale espagnole au nord du Maroc depuis la fin du xixe siècle jusqu´à l’indépendance du pays en 1956. Dans la dernière moitié du xixe siècle, l’Espagne cherchait à promouvoir la présence des missions éducatives franciscaines et la présence de la langue espagnole dans les écoles de l’Alliance Israelite Universelle. Ces initiatives étaient alors perçues comme des instruments utiles à la pénétration et à la consolidation des intérêts coloniaux espagnols dans une zone géographiquement proche de la péninsule ibérique, où l’Espagne s’efforçait de développer une colonisation de substitution afin de compenser la perte de  ses possessions d’Outremer à Cuba et aux Philippines.

Continuer la lecture de École et idéologie dans le protectorat espagnol au Nord du Maroc (1912-1956)

Irene González González

Post-doctorante espagnole à l'IREMAM. Historienne et spécialiste sur la politique éducative y culture de l'Espagne au Nord du Maroc pendant le Protectorat (1912-1956)

More Posts - Website