Archives de catégorie : Colloques conférences

Fanny Colonna et les sciences humaines et sociales algériennes : une utopie en marche

Hommage à Fanny Colonna (1934-2014)

On sait comment la sociologie, qui fut parmi les disciplines les plus « choyées » par l’Algérie socialiste de Houari Boumediene, a été atrocement éprouvée par la mort, l’exil et la marginalisation depuis 1980. En effet, le terrorisme a ôté plusieurs vrais espoirs aux disciplines des sciences humaines et sociales ; certains sociologues ont eu la gorge tranchée, d’autres furent abattus à bout pourtant et plusieurs autres ont été poussés à l’exil. Presque en même temps, comme par malédiction Continuer la lecture de Fanny Colonna et les sciences humaines et sociales algériennes : une utopie en marche

Kamel Chachoua

En savoir plus sur Kamel Chachoua sur le site de l’Iremam

More Posts - Website

En Syrie, quelles options pour l’opposition démocratique ?

Dans le cadre d’une journée d’études co-organisée le 30 mars 2016 à l’Iremam par François Burgat (ERC-WAFAW IREMAM) et Gérard Groc (AMU-IREMAM), Salam Kawakibi, politologue et directeur adjoint de l’Initiative de réforme arabe (Arab Reform Initiative), ex responsable de l’antenne de l’Ifpo à Alep,  évoque ici les ressorts sectaires de la crise et les conditions  nécessaires à son dépassement.

Gauches – Islamistes en Égypte

* par Stéphane Lacroix
(IEP Paris – WAFAW)

En mai 2015, le colloque  « Gauches-Islamistes : pourquoi tant de haine ? Historicité et actualité, défis et réponses à la fracture idéologique des oppositions arabes » se tenait à Aix-en-Provence sous l’égide du programme WAFAW (When Authoritarianism Fails in the Arab World, European Research Council), de l’Institut américain des universités (IAU), de l’Institut de recherche et d’études sur le monde arabe et musulman (Iremam), et de la Fondation Camargo. Stéphane Lacroix, organisateur du panel Égypte, donne les clés de lecture permettant de contextualiser les discussions animées et les entretiens réalisés avec les deux participants égytiens Amr Ezzat, jeune activiste et blogueur, et Abdel Mawgoud al-Dardiri, cadre en exil des Frères musulmans… Voir aussi les billets précédents  Gauche-islamistes en Algérie…
  « Se réveiller conservateur, s’endormir progressiste » : le dialogue entre mouvements de gauche et islamistes en Tunisie
Continuer la lecture de Gauches – Islamistes en Égypte

Gauches-islamistes en Algérie : Entretien avec Mourad Dhina, ex-dirigeant du Front Islamique de Salut

En complément de leur participation au colloque « Gauches-Islamistes : pourquoi tant de haine ? Historicité et actualité, défis et réponses à la fracture idéologique des oppositions arabes » (5, 6 et 7 mai 2015 à Aix-en-Provence), les participants – acteurs politiques, membres ou ex-membres de formations islamistes et non islamistes – ont répondu aux questions de François Burgat et d’Abou Bakr Jamaï sur la problématique spécifique de leurs relations avec leurs concurrents dans le contexte de leurs engagements intellectuels et militants respectifs.

Mourad Dhina
Mourad Dhina

Agé de 54 ans, titulaire d’un PhD en physique des particules du MIT, collaborateur de l’Institut fédéral suisse de technologie et de l’organisation européenne pour la recherche nucléaire, Mourad Dhina est directeur exécutif d’Alkarama, une Fondation suisse de défense des droits de l’homme travaillant sur le monde arabe, et membre fondateur (2007) du mouvement algérien d’opposition Rachad. Entré dans l’opposition au lendemain du coup d’État de janvier 1992, Continuer la lecture de Gauches-islamistes en Algérie : Entretien avec Mourad Dhina, ex-dirigeant du Front Islamique de Salut

Francois Burgat

En savoir plus sur François Burgat, CNRS IREMAM – ERC WAFAW

More Posts - Website

Révolutions arabes à distance : redessiner les contours de l’engagement des diasporas, exilés et migrants dans le monde arabe

Compte rendu de la conférence WAFAW
– Par Claire Beaugrand (Ifpo, Territoires palestiniens)
et Vincent Geisser (Ifpo, Beyrouth ; CNRS) –

Le programme WAFAW (When Authoritarianism Fails in the Arab World)[1] a tenu, en partenariat avec l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman d’Aix-en-Provence (Iremam) et l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (Irmc), son premier colloque annuel, les 16 et 17 octobre 2014 à la Bibliothèque nationale de Tunis. Sous la direction scientifique de Claire Beaugrand et Vincent Geisser (chercheurs à l’Institut français du Proche Orient, Ifpo), il avait pour thème : Diasporas, migrants et exilés : quels rôles dans les révolutions et les transitions politiques du monde arabe ? Le colloque scientifique a été prolongé par une table-ronde « acteurs/chercheurs des diasporas », co-organisée avec la Jasmine Foundation[2]. Continuer la lecture de Révolutions arabes à distance : redessiner les contours de l’engagement des diasporas, exilés et migrants dans le monde arabe

Sciences sociales, révolutions, conflits…

Une discussion autour des travaux de Candice Raymond et Vincent Romani à l’Ifpo de Beyrouth

Les bouleversements intervenus depuis 2010 dans certains pays arabes n’ont pas eu seulement des conséquences politiques sur les scènes nationales et internationales. Ils ont également eu de fortes répercussions dans le champ intellectuel, et plus précisément chez tous les spécialistes des sciences sociales qui s’intéressent à ces pays depuis plusieurs décennies. Comme pour tout événement aussi massif et inattendu, il en a résulté dans un premier temps une « rupture d’intelligibilité »[1] (un temps remplie pour les besoins médiatiques par la parole empressée d’experts plus ou moins auto-proclamés), mais aussi la possibilité pour toutes les disciplines de réajuster leurs grilles de lectures, de construire de nouvelles interprétations, de dégager de nouvelles pistes de recherche… Continuer la lecture de Sciences sociales, révolutions, conflits…

DIEU ET L’ANTHROPOLOGUE, Selon Albert Piette

Albert Piette est l’auteur de deux ouvrages importants sur le fait religieux : La religion de près, l’Activité religieuse en train de se faire (Paris, Metaillé, 1999) et Le fait religieux, une théorie de la religion ordinaire (Paris, Economica, 2003). Il a présenté une série de conférences les vendredi 13 et samedi 14 juin 2014, à l’invitation du Centre d’Etude et d’Interprétation des Faits Religieux (CEDIFR) à l’Université Saint-Joseph (Beyrouth, Liban), dans le cadre du programme de recherche « Rituels religieux au Liban, entre partage et cloisonnement communautaire ». Cet texte, rédigé dans le cadre d’un postdoctorat du Labexmed (n° 10-LABX-0090). en propose le compte-rendu.

Continuer la lecture de DIEU ET L’ANTHROPOLOGUE, Selon Albert Piette

Fatiha Kaoues

Postdoctorante à l’Institut d’ethnologie méditerranéenne et comparative (IDEMEC, Aix-Marseille Université), je m’intéresse aux églises protestantes des diasporas moyen-orientales et maghrébines et aux pasteurs missionnaires itinérants. Mes recherches portent plus généralement sur le fait religieux minoritaire.

More Posts