Archives par mot-clé : Andalousie

À vos moteurs ! Inauguration de la Bibliothèque numérique « Ancienne école de traducteurs de Tolède »

Par Irene González González et Bárbara Azaola

al_rarabi La Bibliothèque numérique « Ancienne école de traducteurs de Tolède » vient d’être inaugurée. Il s’agit d’un ambitieux projet réalisé par la Fondation Ignacio Larramendi, la Fondation Mapfre et l’Université de Castilla-La Mancha (Espagne). L’objectif de ce projet est de mettre à la disposition des chercheurs et internautes un ensemble d’ouvrages traduits à Tolède aux XIIe et XIIIe siècles. Cette bibliothèque numérique propose un accès ouvert  à un vaste corpus constitué de plus de 1 500 manuscrits et livres rares, provenant de plusieurs bibliothèques européennes.

Continuer la lecture de À vos moteurs ! Inauguration de la Bibliothèque numérique « Ancienne école de traducteurs de Tolède »

Irene González González

Post-doctorante espagnole à l'IREMAM. Historienne et spécialiste sur la politique éducative y culture de l'Espagne au Nord du Maroc pendant le Protectorat (1912-1956)

More Posts - Website

Les « droits du Prophète » : la sacralité de la personne prophétique dans l’islam d’après le Kitāb al-Shifā du Qāḍī ‘Iyāḍ (m. 544/1149)

Par Ruggero Vimercati Sanseverino chercheur associé à l’ IREMAM et au Centre Jacques Berque (Maroc)

Présentation du projet de recherche post-doc de Ruggero Vimercati Sanseverino

Comme l’a révélé l’affaire de la publication des caricatures du Prophète Muḥammad en 2005 et la véhémence des réactions qu’elle a suscitées, la sacralité du fondateur de l’islam revêt encore aujourd’hui une importance de premier ordre dans la sensibilité musulmane. Ce nonobstant, les fondements doctrinaux et la formation historique de cette conception sont encore peu étudiés. T. Andrae (1918), F. Meier (2005, publication posthume) et A. Schimmel (1981) ont le mérite d’avoir été parmi les premiers à avoir saisi la centralité de l’élément prophétique dans la religiosité islamique. Depuis, certains aspects, particulièrement ceux liés à la vénération du Prophète dans l’islam sunnite, ont fait l’objet d’une recherche académique, notamment sa signification dans le soufisme (M. Chodkiewicz, C. Addas, V. Hoffman), son institutionnalisation sous la forme du mawlid (N. Kapstein, H. Ferhat, M. Holmes Katz) ou encore la problématique qu’elle pose dans la modernité (C. Ernst, D. Brown). Dans ma thèse Fès et sainteté (808-1912) : hagiographie, tradition spirituelle et héritage prophétique (en cours de publication : Centre Jacques Berque/CNRS et Ministère Marocain des Habous), je montre comment l’élément prophétique, envisagée par le soufisme et l’hagiographie comme « héritage » transmis aux saints et retransmis par eux, fonde et perpétue une tradition de spiritualité et réaffirme en même temps la sacralité d’une ville. La science sacrée, le sharaf (ascendance prophétique) et la sainteté représentent autant de modalités par lesquelles cet héritage est transmis et réactualisé dans les diverses situations politiques, sociales et culturelles. L’étude a permis de relever que la figure prophétique constitue un élément qui est généralement ignoré, malgré son importance, dans les études traitant de la conception du sacré dans l’islam (J. Chelhod, L. Gardet, J. Ries).

Continuer la lecture de Les « droits du Prophète » : la sacralité de la personne prophétique dans l’islam d’après le Kitāb al-Shifā du Qāḍī ‘Iyāḍ (m. 544/1149)