Archives par mot-clé : Egypte

Gauches – Islamistes en Égypte

* par Stéphane Lacroix
(IEP Paris – WAFAW)

En mai 2015, le colloque  « Gauches-Islamistes : pourquoi tant de haine ? Historicité et actualité, défis et réponses à la fracture idéologique des oppositions arabes » se tenait à Aix-en-Provence sous l’égide du programme WAFAW (When Authoritarianism Fails in the Arab World, European Research Council), de l’Institut américain des universités (IAU), de l’Institut de recherche et d’études sur le monde arabe et musulman (Iremam), et de la Fondation Camargo. Stéphane Lacroix, organisateur du panel Égypte, donne les clés de lecture permettant de contextualiser les discussions animées et les entretiens réalisés avec les deux participants égytiens Amr Ezzat, jeune activiste et blogueur, et Abdel Mawgoud al-Dardiri, cadre en exil des Frères musulmans… Voir aussi les billets précédents  Gauche-islamistes en Algérie…
  « Se réveiller conservateur, s’endormir progressiste » : le dialogue entre mouvements de gauche et islamistes en Tunisie
Continuer la lecture de Gauches – Islamistes en Égypte

De Ghannouchi à Baghdadi.‎ Le printemps an IV, entre contre-révolution et confessionnalisation

– par François BURGAT, CNRS IREMAM ERC WAFAW

En avril 2015, quatre années après le début du « printemps arabe », le paysage régional incite ses analystes à une modestie… raisonnée. Aucune des grandes transformations à l’œuvre aujourd’hui n’était totalement absente du spectre des premières prévisions : ni la puissante dynamique contre révolutionnaire d’abord, ni les louvoiements stratégiques et éthiques des Occidentaux, dans le choix de leurs partenaires, égyptiens ou syriens notamment[1]. Ces quatre années ont vu s’affirmer spectaculairement la capacité de « l’Islam politique » à franchir à nouveau avec succès, le seuil, tunisien cette fois, de la démocratie et, à l’opposé, se dresser la puissante lame de fond jihadiste. Contrairement à une représentation largement répandue, les débordements de violence extrémiste ne peuvent aucunement être expliqués par la seule poussée de ce radicalisme religieux. Toutes les formes de torture [2], des assassinats de masse sur une base sectaire aux viols systématiques, la famine programmée, ou l’usage d’armes de destruction massive contre des civils, ont bel et bien été le fait d’un État, et exercées au nom de « la légalité » aussi bien que de la défense, « des minorités » ou même « de la laïcité ». Continuer la lecture de De Ghannouchi à Baghdadi.‎ Le printemps an IV, entre contre-révolution et confessionnalisation

Francois Burgat

En savoir plus sur François Burgat, CNRS IREMAM - ERC WAFAW

More Posts - Website

Fanny Colonna, une passion algérienne

– Par Kamel Chachoua, Mohand Akli Hadibi, Azzedine Kinzi et Loïc Le Pape –

La disparition soudaine de Fanny Colonna, décédée le lundi 17 novembre 2014 à Paris nous révèle, l’existence d’une tradition et d’une génération de social scientists algérienne que nous avons du mal à connaître et à reconnaître à cause de ses racines, de ses courants et de ses divisions, quelquefois même considérées comme impures. Fanny Colonna est en effet le produit de cette double histoire coloniale et nationale, de la tradition sociologique algérienne qu’elle a su, mieux que beaucoup d’autres, conserver et dépasser. Née dans un village de l’intérieur de l’Algérie en 1934, d’une lignée d’émigrants de la colonisation à la fin du XIXe siècle, du sud de la France, elle a su et pu opérer des choix professionnels et militants qui allaient à l’encontre de sa prime éducation sociale, politique et familiale. Continuer la lecture de Fanny Colonna, une passion algérienne

Kamel Chachoua

En savoir plus sur Kamel Chachoua sur le site de l'Iremam

More Posts - Website

Journée d’étude inter-labo “Quand les jeunes chercheurs en SHS d’Aix-Marseille pensent l’Education” 10 janvier 2014

Sans titre1Sans titre2Sans titre3

Sans titre4Sans titre5Sans titre6

 

 

 

Journée d’étude inter-laboratoires ADEFIREMAMLAMES

« Quand les jeunes chercheurs en SHS d’Aix-Marseille pensent l’Éducation »

 Née d’un projet commun de réaliser un état des lieux des travaux menés par les jeunes chercheurs d’Aix-Marseille dans l’ensemble des disciplines de SHS portant sur le domaine de l’Éducation, conçu par cinq jeunes chercheurs de trois laboratoires de recherche différents (Chiara DIANA (IREMAM), Catherine GALLI (LAMES), Coralie MURATI (LAMES), Nadège PANDRAUD (LAMES), Ariane RICHARD-BOSSEZ (LAMES), Jean-Jacques SALONE (ADEF)), la journée d’étude se tiendra vendredi 10 janvier 2014, à partir de 8h30 (accueil des participants), salle Duby, MMSH, Aix-en-Provence.

Continuer la lecture de Journée d’étude inter-labo “Quand les jeunes chercheurs en SHS d’Aix-Marseille pensent l’Education” 10 janvier 2014

Chiara Diana

Chiara Diana est doctorante en histoire sociale de l'Egypte moderne et contemporaine, à l'IREMAM, Aix-en-Provence, France. Son sujet de doctorat porte sur les politiques éducatives et sociales pour la création d'un système d'éducation et protection pour la petite enfance en Egypte, avec une attention particulière aux programmes de développement d’organismes internationaux (UNESCO, Banque Mondiale, UNICEF, USAID). Elle s’intéresse aussi à la citoyenneté et l'activisme des enfants dans l’Egypte post-Moubarak.

More Posts - Website

Saisir les sociétés arabes par la langue… Conversation avec Catherine Miller

Par Sabine Partouche et François Siino

Catherine Miller, 2013Catherine Miller est sociolinguiste et directrice de recherche à l’IREMAM (CNRS). Dans un entretien filmé réalisé en juillet 2013 par Sabine Partouche et François Siino pour les Carnets de l’Iremam, elle évoque ses récentes recherches menées sur le terrain marocain lors d’un séjour de 4 ans au Centre Jacques Berque de Rabat. Elle revient également sur sa formation et son parcours scientifique, depuis le Sud Soudan et l’Égypte jusqu’au Maghreb, sur les conditions concrètes de la recherche sur ces différents terrains marqués par les phénomènes de contact linguistique. Enfin, elle livre ses réflexions sur les évolutions contemporaines de la discipline, au moment où de plus en plus de jeunes chercheurs du monde arabe questionnent leurs sociétés sous l’angle des langues et de leurs pratiques.

  Continuer la lecture de Saisir les sociétés arabes par la langue… Conversation avec Catherine Miller

Le(s) cosmopolitisme(s) dans l’Égypte moderne et contemporaine : pour une approche historienne d’un objet polémique

Logo-MMSH-Picto-COULEUR_300dpi_RVBAppel à communications

Journée d’études, Aix-en-Provence, 27 septembre 2013

Cette journée d’études fait suite à une première réflexion, entamée à Alexandrie en 2010, sur la portée heuristique du concept de «cosmopolitisme» en histoire sociale et culturelle de l’Egypte moderne et contemporaine. Il s’agira de prolonger l’analyse des usages, des discours qui permettent de le penser, au-delà mais aussi en lien avec les cas d’études alexandrins, en élargissant le champ de la recherche aux autres villes égyptiennes.

Date limite pour le dépôt des propositions : 28 avril 2013.

Consulter l’argumentaire et les modalités de soumission sur le site de l’IREMAM: http://iremam.cnrs.fr/spip.php?article1911

Programme de la journée d’études

Angelos Dalachanis

Chercheur post-doctorant LabexMed / IREMAM

More Posts

À la découverte d’archives privées dans une oasis égyptienne

Mission à Kharga, décembre 2012 –

J’ai effectué en décembre 2012 un séjour d’une semaine à la mission archéologique de l’Institut français d’archéologie orientale (Ifao) à Douch, au sud de l’Oasis de Kharga, la plus méridionale des oasis égyptiennes du désert libyque. Ce séjour faisait partie d’une mission plus longue en Égypte, dans le cadre du programme de recherche « Archives privées dans l’Égypte ottomane et contemporaine », inscrit au quinquennal 2012-2016, dont je suis responsable. Kharga est à la source de ce programme. J’avais en effet été contacté il y a plusieurs années par Sylvie Denoix, directrice des études à l’Ifao, pour m’occuper d’un ensemble d’archives privées qui lui avaient été signalées, et dont le détenteur, résidant à Kharga, voulait confier le classement à l’Ifao. Cette proposition rejoignait des préoccupations plus anciennes de ma part sur la conservation et la disparition des papiers privés en Égypte. La mise à jour d’ensembles d’archives d’époque ottomane est en effet tout à fait exceptionnelle dans ce pays, pour des raisons qui méritent d’être élucidées. Puis l’accès à des archives privées inédites, et de préférence anciennes, est un rêve partagé par beaucoup d’historiens ; et c’était l’occasion d’élargir l’enquête, de coordonner les efforts du petit nombre de personnes qui s’y intéressent, et pourquoi pas, de les réunir avec les détenteurs de papiers de famille qui ont accepté de les confier aux mains d’historiens.

Continuer la lecture de À la découverte d’archives privées dans une oasis égyptienne

Nicolas Michel

En savoir plus sur Nicolas Michel sur le site de l'Iremam.

More Posts - Website