Archives par mot-clé : Egypte

Nazar !

Extrait de l’album « Le carnet du dessinateur » 

Regards sur quarante ans de littérature pour la jeunesse dans le monde arabe, à Marseille

« Depuis toujours, je garde des « petits riens » qui peuvent sembler sans importance mais qui me rappellent certains moments de mon existence. Quand je les regarde, les jours anciens se mettent à revivre dans leur moindre détail. Sur cette page (ci-contre), j’ai mis quelques échantillons que j’ai pu conserver » écrit Muhî al-Dîn al-Labbâd en ouverture de son Carnet du dessinateur  [1],  recueil de considérations autobiographiques et de réflexions culturelles et artistiques de l’un des plus grands illustrateurs du monde arabe. Muhî al-Dîn al-Labbâd (1940-2010) était un monsieur de grande taille et d’un volume imposant surnommé « Monsieur Millimètre » par ses pairs tant son travail était réfléchi et précis jusqu’au moindre détail. Doué d’une culture visuelle sans frontière, riche des milliers de « petits riens » glanés une vie durant, il militait néanmoins pour l’émergence d’une image arabe consciente de ses origines. Il travaillait à recenser et égrainer ces origines : les tombeaux peints de la vallée du Nil, certes, mais aussi les tatouages sur la peau, les maisons décorées en Egypte à l’occasion du pèlerinage à la Mecque, les illustrations de la geste hilalienne et les miniatures des Maqâmât d’al-Harîrî, ou encore pêle-mêle, les dessins animés des pays de l’Est, les affichistes soviétiques, Tintin, les caricatures de Siné et toute chose dessinée pouvant nourrir un amoureux de l’image narrative.

Continuer la lecture de Nazar !

Rencontre des jeunes chercheurEs en études africaines

Rencontre nationale de jeunes chercheurEs

Paris, 11-12 janvier 2013

Organisée par une vingtaine de doctorantEs basés à Paris, Bordeaux et Aix-Marseille, cette rencontre nationale a pour but de renforcer les échanges entre jeunes chercheurEs tout en participant au décloisonnement des champs disciplinaires et des travaux portant sur l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne. Il s’agira donc de discuter des Afriques plutôt que de l’Afrique, en incluant dans les débats aussi bien les pays d’Afrique subsaharienne que le Maghreb, l’Égypte et Madagascar. Cet événement pluridisciplinaire offre un vaste éventail d’objets, de champs d’études et de questionnements passionnants, qui vont de l’anthropologie du phénomène religieux aux politiques du genre, en passant par les mises en scène de la mémoire et les enjeux du développement. Vingt panels seront ainsi présentés sur deux jours dans les locaux du CERI, de SciencesPo et de l’Université Paris 1 (Centre Panthéon).

A noter la participation d’Annalaura Turiano, IREMAM, au panel 3 « Acteurs des colonisations et des indépendances » le vendredi 11 janvier.

>> Accéder au programme complet

>> Accéder à la liste des intervenant-e-s et des discutant-e-s

.

Iris Seri-Hersch

Iris Seri-Hersch est Maître de conférences en histoire contemporaine du monde arabe au Département d'études moyen-orientales, Aix-Marseille Université et chercheuse à l'IREMAM à Aix-en-Provence, France. Ses travaux portent sur l'histoire contemporaine du Soudan et de l'espace israélo-palestinien. Elle s'intéresse aux problématiques coloniales et impériales, aux questions éducatives, aux pratiques historiographiques, aux mémoires sociales et aux processus d'appropriation spatiale sur ces terrains en conflit.

More Posts - Website

Émotions et histoire dans les sociétés musulmanes

Chronique d’Ibn Iyas
Chronique d’Ibn Iyas

Kais Naouali et Pierluigi Lanfranchi animeront la première séance du séminaire  «Émotions et Histoire », le mercredi 19 décembre à la MMSH (Salle B279) de 17h-19h.

Le séminaire « Émotions et Histoire », à l’initiative du Centre Paul-Albert Février et de l’Iremam a pour ambition de promouvoir un objet d’étude novateur en histoire, celui de l’histoire des émotions et des affects. Cette première séance s’articule en deux temps. La première sera une discussion autour de l’étude de Ramsay MacMullen, Les émotions dans l’histoire, ancienne et moderne (2004). L’objectif  est de poser une première question méthodologique. Plus précisément, nous débuterons notre cheminement avec la question suivante : L’histoire des émotions peut-elle se faire ? Si c’est le cas, il semble qu’elle ne puisse faire l’économie d’une approche interdisciplinaire de la part des diverses disciplines des sciences humaines et sociales. À ce titre nous avons proposé à des étudiants, doctorants et chercheurs de différentes disciplines (histoire, littérature, philosophie, psychologie, sciences de gestion, histoire des religions etc.) de faire une lecture du livre de MacMullen, d’apporter leurs remarques autant que leurs critiques afin d’animer une réflexion et un débat collectif. Cette première étape, vise à ouvrir le débat sur la question épistémologique de l’émotion. En outre, nous nous proposons de mener une réflexion commune sur la possibilité ou non d’écrire l’histoire des émotions.

Continuer la lecture de Émotions et histoire dans les sociétés musulmanes

Vers un renouveau des études soudanaises en France?

Programme de la journée

Le Soudan, les deux Soudans depuis l’indépendance du Sud en juillet 2011, ont toujours été un objet de recherche marginal, si ce n’est insolite, dans le paysage académique français et plus largement francophone. Ceci est sans doute dû, dans une large mesure, à la situation de « marginalité multiple » (Ali Mazrui 1971) caractéristique du Soudan à l’ère contemporaine: il s’agit d’un espace frontière entre le Moyen-Orient et l’Afrique et, à l’intérieur du continent africain, d’une région charnière entre l’Afrique arabophone et l’Afrique anglophone, l’Afrique musulmane et l’Afrique chrétienne, l’Afrique de l’ouest et l’Afrique de l’est. A ce que mit en avant Mazrui il y a plus de quarante ans, il faut ajouter, en ce qui concerne l’expérience impériale/coloniale du Soudan, les impérialismes successifs que connut le pays (ottomano-égyptien de 1820 à 1885 et anglo-égyptien de 1899 à 1956), l’anomalie légale que constituait le Condominium anglo-égyptien et le rattachement du Soudan au Foreign Office britannique plutôt qu’au Colonial Office durant la première moitié du XXe siècle. En outre, le Soudan ne fut jamais la cible d’un mouvement de colonisation important en provenance de la métropole, à la différence du Kenya par exemple. C’est pourquoi le Soudan a suscité un intérêt limité dans l’ex-métropole britannique, tant dans la production littéraire et cinématographique « populaire » que dans l’univers académique. Enfin, l’obstacle linguistique a contribué à reléguer le Soudan à la périphérie des recherches universitaires francophones.

Continuer la lecture de Vers un renouveau des études soudanaises en France?

Iris Seri-Hersch

Iris Seri-Hersch est Maître de conférences en histoire contemporaine du monde arabe au Département d'études moyen-orientales, Aix-Marseille Université et chercheuse à l'IREMAM à Aix-en-Provence, France. Ses travaux portent sur l'histoire contemporaine du Soudan et de l'espace israélo-palestinien. Elle s'intéresse aux problématiques coloniales et impériales, aux questions éducatives, aux pratiques historiographiques, aux mémoires sociales et aux processus d'appropriation spatiale sur ces terrains en conflit.

More Posts - Website

Call for Papers: « Islamism and the Arab Revolutions: Dynamics of Change »

International Conference:

“Islamism and the Arab Revolutions: Dynamics of Change”, Cairo, 11-12 February 2013
organised by the Centre for the Advanced Study of the Arab World (CASAW) and the Center for Civilizational Studies and Dialogue of Cultures at Cairo University

The popular uprisings in Tunisia, Egypt, and elsewhere in the Arab world, did not begin as ‘Islamist’ revolutions. But Islamism nevertheless played an important role in pre-revolutionary politics, was not absent in the uprisings, and rose to the foreground in their aftermath. This interdisciplinary conference, which will bring together scholars and activists from the Arab world and beyond, seeks to explore the role of political Islam in revolutionary change in the region in detail. It looks at three broad themes: the role of religion in the revolutionary sphere, Islamists in power, and the international and geostrategic implications of Islamist political ascent. The underlying concern of the conference is change: how is political Islam changing, and being changed by, the political, geostrategic and intellectual landscape in the wake of the Arab revolutions?

The deadline for abstracts is 1 November 2012.

For more information:

http://www.casaw.ac.uk/index.php/news/more/islamism_and_the_arab_revolutions_dynamics_of_change_cairo_2013/

Chiara Diana

Chiara Diana est doctorante en histoire sociale de l'Egypte moderne et contemporaine, à l'IREMAM, Aix-en-Provence, France. Son sujet de doctorat porte sur les politiques éducatives et sociales pour la création d'un système d'éducation et protection pour la petite enfance en Egypte, avec une attention particulière aux programmes de développement d’organismes internationaux (UNESCO, Banque Mondiale, UNICEF, USAID). Elle s’intéresse aussi à la citoyenneté et l'activisme des enfants dans l’Egypte post-Moubarak.

More Posts - Website

CHEVRE Mathilde

Doctorante de 2009 à 2013

Boursière AMI à l’IFPO de Damas depuis septembre 2010

Contact: machevre@hotmail.com

Carnet de recherche personnel: http://lirelelivre.hypotheses.org/

Directeur de thèse:  Richard Jacquemond, IREMAM

Sujet de thèse

La littérature pour enfants dans les pays arabes depuis 1967, projet et reflet des sociétés (Egypte, Syrie, Liban, Palestine)

Continuer la lecture de CHEVRE Mathilde