Archives par mot-clé : immigration

Filmer les réfugiés

Ce billet est l’introduction de l’ouvrage qui vient de paraître aux éditions L’Harmattan, dans la collection « Mondes en mouvement », Filmer les réfugiés. Cinéma d’Enquête. Études Visuelles. Subjectivité Assumée. Documentaires. Films Ethnographiques. Ethno-fictions ou Ego-fictions ? par Fabienne Le Houérou.

***

Ouvrage Filmer les refugies F Le HouerouPersévérer à utiliser les images animées comme heuristique scientifique s’est heurté à de telles difficultés qu’il me semblait important de revenir sur cette méthodologie avec le plus d’exhaustivité possible en évitant les prétentions à la vérité absolue. Depuis que j’utilise des documentaires et des rushes filmés dans mes démonstrations scientifiques sur mes objets de recherche, je constate que tous les universitaires et chercheurs ont des idées bien arrêtées sur la science et sur la scienticité. D’aucuns s’accrochent à un inventaire ou à une nomenclature de normes qui seraient scientifiques en exclusion du reste. Cette attitude exclusive, pour rassurante et authentifiante qu’elle puisse être ne saurait toutefois demeurer fixe et figée. La science bouge, varie et se transforme, comme toute activité humaine. Elle ne procède pas d’un livre sacré et immuable mais d’un corpus de connaissances sans cesse renouvelé et récusé. Dans une navette qui va de l’exploratoire vers la preuve. Continuer la lecture de Filmer les réfugiés

À travers la traversée

Souvenez-vous… c’était un jeudi, le 22 mars 2012, en salle Duby de la MMSH lors d’une séance « FLS » Filmer les Suds que Kamel Chachoua avait reçu Elisabeth Leuvrey, cinéaste. Elle nous avait présenté des extraits de son film documentaire en cours de réalisation At(h)omeAt(h)ome pour revenir sur les conséquences des essais nucléaires français dans le Sahara algérien. Nous avions tous été marqués par le talent et la singularité de la démarche cinématographique d’Elisabeth. Née en 1968 à Alger, elle vit dans un va-et-vient permanent entre Marseille et Alger dans lequel elle construit une réflexion cinématographique qui tente de faire la jonction entre passé et présent en regardant depuis un inter-monde à l’intérieur de deux temps, de deux récits, des deux Histoire(s)… Ce billet de Kamel Chachoua à l’occasion de la sortie nationale du film La Traversée (le 17 avril) déjà primé (prix découverte SCAM, prix du patrimoine cinéma du réel Paris), nominé (Prix Albert Londres) et sélectionné (FID Marseille, les Rencontres cinématographiques Béjaia et Les écrans documentaires Arcueil) est une excellente occasion de revenir sur un cheminement où science et art s’entremêlent à la perfection. La rédaction des carnets remercie Elisabeth Levrey d’avoir permis la publication dans ce billet d’extraits inédits de son film (La rédaction).

Continuer la lecture de À travers la traversée

Kamel Chachoua

En savoir plus sur Kamel Chachoua sur le site de l'Iremam

More Posts - Website