Archives par mot-clé : Maroc

Journée d’étude inter-labo “Quand les jeunes chercheurs en SHS d’Aix-Marseille pensent l’Education” 10 janvier 2014

Sans titre1Sans titre2Sans titre3

Sans titre4Sans titre5Sans titre6

 

 

 

Journée d’étude inter-laboratoires ADEFIREMAMLAMES

« Quand les jeunes chercheurs en SHS d’Aix-Marseille pensent l’Éducation »

 Née d’un projet commun de réaliser un état des lieux des travaux menés par les jeunes chercheurs d’Aix-Marseille dans l’ensemble des disciplines de SHS portant sur le domaine de l’Éducation, conçu par cinq jeunes chercheurs de trois laboratoires de recherche différents (Chiara DIANA (IREMAM), Catherine GALLI (LAMES), Coralie MURATI (LAMES), Nadège PANDRAUD (LAMES), Ariane RICHARD-BOSSEZ (LAMES), Jean-Jacques SALONE (ADEF)), la journée d’étude se tiendra vendredi 10 janvier 2014, à partir de 8h30 (accueil des participants), salle Duby, MMSH, Aix-en-Provence.

Continuer la lecture de Journée d’étude inter-labo “Quand les jeunes chercheurs en SHS d’Aix-Marseille pensent l’Education” 10 janvier 2014

Chiara Diana

Chiara Diana est doctorante en histoire sociale de l'Egypte moderne et contemporaine, à l'IREMAM, Aix-en-Provence, France. Son sujet de doctorat porte sur les politiques éducatives et sociales pour la création d'un système d'éducation et protection pour la petite enfance en Egypte, avec une attention particulière aux programmes de développement d’organismes internationaux (UNESCO, Banque Mondiale, UNICEF, USAID). Elle s’intéresse aussi à la citoyenneté et l'activisme des enfants dans l’Egypte post-Moubarak.

More Posts - Website

Saisir les sociétés arabes par la langue… Conversation avec Catherine Miller

Par Sabine Partouche et François Siino

Catherine Miller, 2013Catherine Miller est sociolinguiste et directrice de recherche à l’IREMAM (CNRS). Dans un entretien filmé réalisé en juillet 2013 par Sabine Partouche et François Siino pour les Carnets de l’Iremam, elle évoque ses récentes recherches menées sur le terrain marocain lors d’un séjour de 4 ans au Centre Jacques Berque de Rabat. Elle revient également sur sa formation et son parcours scientifique, depuis le Sud Soudan et l’Égypte jusqu’au Maghreb, sur les conditions concrètes de la recherche sur ces différents terrains marqués par les phénomènes de contact linguistique. Enfin, elle livre ses réflexions sur les évolutions contemporaines de la discipline, au moment où de plus en plus de jeunes chercheurs du monde arabe questionnent leurs sociétés sous l’angle des langues et de leurs pratiques.

  Continuer la lecture de Saisir les sociétés arabes par la langue… Conversation avec Catherine Miller

« Chronique berbère ». Conversation avec Antoine Chéné, réalisateur d’un documentaire sur le Haut-Atlas marocain

Antoine Chéné est photographe et cinéaste. Entre 2009 et 2011, il a réalisé un film documentaire sur un village du Haut-Atlas marocain présenté pour la première fois lors d’une séance du séminaire « Filmer les Suds » à la MMSH, le 6 avril 2012. Pour en savoir plus sur la naissance de ce projet et sur sa réalisation, Kamel Chachoua l’a rencontré et livre dans ce billet l’entretien qu’il a eu avec lui.  La rédaction des carnets remercie Antoine Chéné d’avoir permis la publication d’extraits inédits de son film (La rédaction).

* * *

 

Antoine Chéné, Alla, Haut Atlas marocain
Antoine Chéné, Alla, Haut Atlas marocain

Vous êtes photographe  dans un laboratoire d’archéologie à Marseille depuis plus de trente ans… En faisant ce film vous avez changé d’instrument et vous  êtes  passé  d’un  appareil photographique à une caméra. Pourriez-vous dire comment vous êtes venu à cette fonction passionnante de photographe en archéologie et nous évoquer ce passage de l’appareil photographique à la caméra  et de la photographie archéologique au film ethnologique ?

Continuer la lecture de « Chronique berbère ». Conversation avec Antoine Chéné, réalisateur d’un documentaire sur le Haut-Atlas marocain

Kamel Chachoua

En savoir plus sur Kamel Chachoua sur le site de l'Iremam

More Posts - Website

La recherche espagnole sur le monde arabe et musulman. Bilan 2012, Tétouan. Appel à contributions ouvert pour 2013

Par Irene González et Laura Gago – fimam tetuan 2

Le Foro de Investigadores del Mundo Árabe y Musulmán (FIMAM, Forum de chercheurs du monde arabe et musulman) est un lieu de rencontre fondé en 1995 par un groupe de chercheurs universitaires espagnols ayant pour intérêt commun le monde arabe et islamique. Le FIMAM accueille des chercheurs issus de différentes disciplines scientifiques qui étudient les réalités sociales, culturelles, économiques et politiques des sociétés et des pays arabo-musulmans. Depuis sa création, les membres du FIMAM se réunissent chaque année afin de favoriser la circulation et l’échange des connaissances au travers de nombreuses présentations de recherches en cours. Depuis la première rencontre qui a eu lieu à Castellon (Espagne) en 1995, de nombreuses thématiques relatives au monde arabe et musulman ont été traitées dans une perspective critique.

Continuer la lecture de La recherche espagnole sur le monde arabe et musulman. Bilan 2012, Tétouan. Appel à contributions ouvert pour 2013

Irene González González

Post-doctorante espagnole à l'IREMAM. Historienne et spécialiste sur la politique éducative y culture de l'Espagne au Nord du Maroc pendant le Protectorat (1912-1956)

More Posts - Website

Rencontre des jeunes chercheurEs en études africaines

Rencontre nationale de jeunes chercheurEs

Paris, 11-12 janvier 2013

Organisée par une vingtaine de doctorantEs basés à Paris, Bordeaux et Aix-Marseille, cette rencontre nationale a pour but de renforcer les échanges entre jeunes chercheurEs tout en participant au décloisonnement des champs disciplinaires et des travaux portant sur l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne. Il s’agira donc de discuter des Afriques plutôt que de l’Afrique, en incluant dans les débats aussi bien les pays d’Afrique subsaharienne que le Maghreb, l’Égypte et Madagascar. Cet événement pluridisciplinaire offre un vaste éventail d’objets, de champs d’études et de questionnements passionnants, qui vont de l’anthropologie du phénomène religieux aux politiques du genre, en passant par les mises en scène de la mémoire et les enjeux du développement. Vingt panels seront ainsi présentés sur deux jours dans les locaux du CERI, de SciencesPo et de l’Université Paris 1 (Centre Panthéon).

A noter la participation d’Annalaura Turiano, IREMAM, au panel 3 « Acteurs des colonisations et des indépendances » le vendredi 11 janvier.

>> Accéder au programme complet

>> Accéder à la liste des intervenant-e-s et des discutant-e-s

.

Iris Seri-Hersch

Iris Seri-Hersch est Maître de conférences en histoire contemporaine du monde arabe au Département d'études moyen-orientales, Aix-Marseille Université et chercheuse à l'IREMAM à Aix-en-Provence, France. Ses travaux portent sur l'histoire contemporaine du Soudan et de l'espace israélo-palestinien. Elle s'intéresse aux problématiques coloniales et impériales, aux questions éducatives, aux pratiques historiographiques, aux mémoires sociales et aux processus d'appropriation spatiale sur ces terrains en conflit.

More Posts - Website

Les « droits du Prophète » : la sacralité de la personne prophétique dans l’islam d’après le Kitāb al-Shifā du Qāḍī ‘Iyāḍ (m. 544/1149)

Par Ruggero Vimercati Sanseverino chercheur associé à l’ IREMAM et au Centre Jacques Berque (Maroc)

Présentation du projet de recherche post-doc de Ruggero Vimercati Sanseverino

Comme l’a révélé l’affaire de la publication des caricatures du Prophète Muḥammad en 2005 et la véhémence des réactions qu’elle a suscitées, la sacralité du fondateur de l’islam revêt encore aujourd’hui une importance de premier ordre dans la sensibilité musulmane. Ce nonobstant, les fondements doctrinaux et la formation historique de cette conception sont encore peu étudiés. T. Andrae (1918), F. Meier (2005, publication posthume) et A. Schimmel (1981) ont le mérite d’avoir été parmi les premiers à avoir saisi la centralité de l’élément prophétique dans la religiosité islamique. Depuis, certains aspects, particulièrement ceux liés à la vénération du Prophète dans l’islam sunnite, ont fait l’objet d’une recherche académique, notamment sa signification dans le soufisme (M. Chodkiewicz, C. Addas, V. Hoffman), son institutionnalisation sous la forme du mawlid (N. Kapstein, H. Ferhat, M. Holmes Katz) ou encore la problématique qu’elle pose dans la modernité (C. Ernst, D. Brown). Dans ma thèse Fès et sainteté (808-1912) : hagiographie, tradition spirituelle et héritage prophétique (en cours de publication : Centre Jacques Berque/CNRS et Ministère Marocain des Habous), je montre comment l’élément prophétique, envisagée par le soufisme et l’hagiographie comme « héritage » transmis aux saints et retransmis par eux, fonde et perpétue une tradition de spiritualité et réaffirme en même temps la sacralité d’une ville. La science sacrée, le sharaf (ascendance prophétique) et la sainteté représentent autant de modalités par lesquelles cet héritage est transmis et réactualisé dans les diverses situations politiques, sociales et culturelles. L’étude a permis de relever que la figure prophétique constitue un élément qui est généralement ignoré, malgré son importance, dans les études traitant de la conception du sacré dans l’islam (J. Chelhod, L. Gardet, J. Ries).

Continuer la lecture de Les « droits du Prophète » : la sacralité de la personne prophétique dans l’islam d’après le Kitāb al-Shifā du Qāḍī ‘Iyāḍ (m. 544/1149)

École et idéologie dans le protectorat espagnol au Nord du Maroc (1912-1956)

École hispano-arabe Alcazarquivir 1924
Legado F. Valderrama, Biblioteca Islámica, AECID

 

 

Le but de cette recherche est de mettre en évidence le rôle de l’éducation dans la politique coloniale espagnole au nord du Maroc depuis la fin du xixe siècle jusqu´à l’indépendance du pays en 1956. Dans la dernière moitié du xixe siècle, l’Espagne cherchait à promouvoir la présence des missions éducatives franciscaines et la présence de la langue espagnole dans les écoles de l’Alliance Israelite Universelle. Ces initiatives étaient alors perçues comme des instruments utiles à la pénétration et à la consolidation des intérêts coloniaux espagnols dans une zone géographiquement proche de la péninsule ibérique, où l’Espagne s’efforçait de développer une colonisation de substitution afin de compenser la perte de  ses possessions d’Outremer à Cuba et aux Philippines.

Continuer la lecture de École et idéologie dans le protectorat espagnol au Nord du Maroc (1912-1956)

Irene González González

Post-doctorante espagnole à l'IREMAM. Historienne et spécialiste sur la politique éducative y culture de l'Espagne au Nord du Maroc pendant le Protectorat (1912-1956)

More Posts - Website