Archives par mot-clé : migrations

Filmer les réfugiés

Ce billet est l’introduction de l’ouvrage qui vient de paraître aux éditions L’Harmattan, dans la collection « Mondes en mouvement », Filmer les réfugiés. Cinéma d’Enquête. Études Visuelles. Subjectivité Assumée. Documentaires. Films Ethnographiques. Ethno-fictions ou Ego-fictions ? par Fabienne Le Houérou.

***

Ouvrage Filmer les refugies F Le HouerouPersévérer à utiliser les images animées comme heuristique scientifique s’est heurté à de telles difficultés qu’il me semblait important de revenir sur cette méthodologie avec le plus d’exhaustivité possible en évitant les prétentions à la vérité absolue. Depuis que j’utilise des documentaires et des rushes filmés dans mes démonstrations scientifiques sur mes objets de recherche, je constate que tous les universitaires et chercheurs ont des idées bien arrêtées sur la science et sur la scienticité. D’aucuns s’accrochent à un inventaire ou à une nomenclature de normes qui seraient scientifiques en exclusion du reste. Cette attitude exclusive, pour rassurante et authentifiante qu’elle puisse être ne saurait toutefois demeurer fixe et figée. La science bouge, varie et se transforme, comme toute activité humaine. Elle ne procède pas d’un livre sacré et immuable mais d’un corpus de connaissances sans cesse renouvelé et récusé. Dans une navette qui va de l’exploratoire vers la preuve. Continuer la lecture de Filmer les réfugiés

Révolutions arabes à distance : redessiner les contours de l’engagement des diasporas, exilés et migrants dans le monde arabe

Compte rendu de la conférence WAFAW
– Par Claire Beaugrand (Ifpo, Territoires palestiniens)
et Vincent Geisser (Ifpo, Beyrouth ; CNRS) –

Le programme WAFAW (When Authoritarianism Fails in the Arab World)[1] a tenu, en partenariat avec l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman d’Aix-en-Provence (Iremam) et l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (Irmc), son premier colloque annuel, les 16 et 17 octobre 2014 à la Bibliothèque nationale de Tunis. Sous la direction scientifique de Claire Beaugrand et Vincent Geisser (chercheurs à l’Institut français du Proche Orient, Ifpo), il avait pour thème : Diasporas, migrants et exilés : quels rôles dans les révolutions et les transitions politiques du monde arabe ? Le colloque scientifique a été prolongé par une table-ronde « acteurs/chercheurs des diasporas », co-organisée avec la Jasmine Foundation[2]. Continuer la lecture de Révolutions arabes à distance : redessiner les contours de l’engagement des diasporas, exilés et migrants dans le monde arabe

AntiAtlas des frontières : une expo chercheurs, artistes et nouvelles technologies

Une visite avec Cédric Parizot (CNRS/IREMAM/IMéRA), coordinateur de l’ensemble du projet de l’antiAtlas.

Ce billet s’adresse à celles et ceux qui ne pourront visiter d’ici le 1er mars 2014 cette exposition où chercheurs, artistes et nouvelles technologies se côtoient autour de la notion de frontières … ainsi qu’à celles et ceux qui auront la chance de se rendre à La Compagnie, lieu de création, 19 rue Francis de Pressensé, 13001 Marseille, (du jeudi au samedi de 15h à 19h) pour en appréhender les enjeux.

Continuer la lecture de AntiAtlas des frontières : une expo chercheurs, artistes et nouvelles technologies

Rencontre des jeunes chercheurEs en études africaines

Rencontre nationale de jeunes chercheurEs

Paris, 11-12 janvier 2013

Organisée par une vingtaine de doctorantEs basés à Paris, Bordeaux et Aix-Marseille, cette rencontre nationale a pour but de renforcer les échanges entre jeunes chercheurEs tout en participant au décloisonnement des champs disciplinaires et des travaux portant sur l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne. Il s’agira donc de discuter des Afriques plutôt que de l’Afrique, en incluant dans les débats aussi bien les pays d’Afrique subsaharienne que le Maghreb, l’Égypte et Madagascar. Cet événement pluridisciplinaire offre un vaste éventail d’objets, de champs d’études et de questionnements passionnants, qui vont de l’anthropologie du phénomène religieux aux politiques du genre, en passant par les mises en scène de la mémoire et les enjeux du développement. Vingt panels seront ainsi présentés sur deux jours dans les locaux du CERI, de SciencesPo et de l’Université Paris 1 (Centre Panthéon).

A noter la participation d’Annalaura Turiano, IREMAM, au panel 3 « Acteurs des colonisations et des indépendances » le vendredi 11 janvier.

>> Accéder au programme complet

>> Accéder à la liste des intervenant-e-s et des discutant-e-s

.

Iris Seri-Hersch

Iris Seri-Hersch est Maître de conférences en histoire contemporaine du monde arabe au Département d'études moyen-orientales, Aix-Marseille Université et chercheuse à l'IREMAM à Aix-en-Provence, France. Ses travaux portent sur l'histoire contemporaine du Soudan et de l'espace israélo-palestinien. Elle s'intéresse aux problématiques coloniales et impériales, aux questions éducatives, aux pratiques historiographiques, aux mémoires sociales et aux processus d'appropriation spatiale sur ces terrains en conflit.

More Posts - Website

Journée d’études doctorales: la mise à l’écart en contexte migratoire

Vendredi 7 décembre 2012 de 9h à 18h, aura lieu à la MMSH (salle 101) une journée d’études doctorales intitulée la mise à l’écart en contexte migratoire : marges, tactiques et représentations (programme).

Organisée par un groupe de huit doctorants, dont deux rattachés à l’IREMAM (Arnaud Garcette et Annalaura Turiano) cette journée fait partie des initiatives lancées dans le cadre du programme transversal MIMED: Lieux et territoires des migrations en Méditerranée XIXe –XXe siècles.

Continuer la lecture de Journée d’études doctorales: la mise à l’écart en contexte migratoire

Remonter « la route de la soie » entre la Chine et l’Algérie. Notes de terrain à Yiwu

 Yiwu - Exotic street (S. Belguidoum, 2012)
Yiwu – Exotic street (S. Belguidoum, 2012)

Ce séjour terrain effectué du 11 au 18 juillet 2012 à Yiwu (Chine) en compagnie d’Olivier Pliez, géographe et chercheur au LISST, s’inscrit dans le cadre d’une recherche en cours sur les routes, les réseaux et les places marchandes transnationales en Algérie (Espaces Urbains Transnationaux de l’Algérie Contemporaine – EUTAC).

Continuer la lecture de Remonter « la route de la soie » entre la Chine et l’Algérie. Notes de terrain à Yiwu

Entre migration et encerclement, une histoire sociale de Jisr al-Zarqa à l’ombre du conflit israélo-palestinien

Jisr al-Zarqa © Iris Seri-Hersch 2012

Mené dans le cadre d’un post-doctorat à l’IREMAM et au Moshe Dayan Center (Université de Tel-Aviv) soutenu par le Fonds national suisse de la recherche scientifique, ce projet de recherche vise à écrire une histoire sociale de Jisr al-Zarqa, village arabe situé sur la côte israélienne entre Tel-Aviv et Haïfa, juste au nord de la ville juive de Caesarea. Il s’agit, à partir d’un cas d’étude spécifique, de montrer comment des dynamiques locales s’articulent à des processus régionaux et internationaux historiquement situés. Seront ainsi mises en évidence des trajectoires migratoires non encore documentées au sein des espaces impériaux ottomans et britanniques, reliant les vallées du Nil et du Jourdain à la plaine côtière de la Palestine au cours des derniers siècles. Rapporté dernièrement par un journaliste israélien (Rapoport 2010), un récit intrigant et lacunaire concernant le parcours socio-politique des fondateurs de Jisr al-Zarqa sera passé au crible de la critique historique. Un groupe de réfugiés –supposément d’origine servile- « soudanais » ou « africains » serait venu s’établir dans une région marécageuse de la Palestine ottomane. Oeuvrant au drainage des marécages pour le compte de la Palestine Jewish Colonization Association dans les années 1920 et 1930, ces migrants seraient devenus, par une ironie de l’histoire, des « pionniers arabes » du sionisme. Envisageant de tels itinéraires à la fois dans le temps « court » (chute de l’Empire ottoman et conflit arabo-sioniste en Palestine mandataire) et dans une perspective régionale plus longue (histoire des migrations vers la Palestine/Israël aux 19e et 20e siècles), cette recherche compte apporter un regard nouveau, historiquement informé, sur l’arrivée récente de migrants soudanais en Israël, déclenchée notamment par la crise du Darfour (Anteby-Yemini 2009).

Continuer la lecture de Entre migration et encerclement, une histoire sociale de Jisr al-Zarqa à l’ombre du conflit israélo-palestinien

Iris Seri-Hersch

Iris Seri-Hersch est Maître de conférences en histoire contemporaine du monde arabe au Département d'études moyen-orientales, Aix-Marseille Université et chercheuse à l'IREMAM à Aix-en-Provence, France. Ses travaux portent sur l'histoire contemporaine du Soudan et de l'espace israélo-palestinien. Elle s'intéresse aux problématiques coloniales et impériales, aux questions éducatives, aux pratiques historiographiques, aux mémoires sociales et aux processus d'appropriation spatiale sur ces terrains en conflit.

More Posts - Website