Archives par mot-clé : monde arabe

Révolutions arabes à distance : redessiner les contours de l’engagement des diasporas, exilés et migrants dans le monde arabe

Compte rendu de la conférence WAFAW
– Par Claire Beaugrand (Ifpo, Territoires palestiniens)
et Vincent Geisser (Ifpo, Beyrouth ; CNRS) –

Le programme WAFAW (When Authoritarianism Fails in the Arab World)[1] a tenu, en partenariat avec l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman d’Aix-en-Provence (Iremam) et l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (Irmc), son premier colloque annuel, les 16 et 17 octobre 2014 à la Bibliothèque nationale de Tunis. Sous la direction scientifique de Claire Beaugrand et Vincent Geisser (chercheurs à l’Institut français du Proche Orient, Ifpo), il avait pour thème : Diasporas, migrants et exilés : quels rôles dans les révolutions et les transitions politiques du monde arabe ? Le colloque scientifique a été prolongé par une table-ronde « acteurs/chercheurs des diasporas », co-organisée avec la Jasmine Foundation[2]. Continuer la lecture de Révolutions arabes à distance : redessiner les contours de l’engagement des diasporas, exilés et migrants dans le monde arabe

Lectures estivales: une sélection d’articles Routledge sur le « Printemps arabe revisité ».

tandf-online-logo

routledge-logo-normalized

Le site de Taylor & Francis Online a récemment mis en libre accès une sélection d’articles (en anglais) sur le « Printemps arabe revisité », parus entre 2011 et 2013 dans les revues scientifiques de la maison d’édition Routledge. Les articles sélectionnés sont divisés en trois sections : Continuer la lecture de Lectures estivales: une sélection d’articles Routledge sur le « Printemps arabe revisité ».

Chiara Diana

Chiara Diana est doctorante en histoire sociale de l'Egypte moderne et contemporaine, à l'IREMAM, Aix-en-Provence, France. Son sujet de doctorat porte sur les politiques éducatives et sociales pour la création d'un système d'éducation et protection pour la petite enfance en Egypte, avec une attention particulière aux programmes de développement d’organismes internationaux (UNESCO, Banque Mondiale, UNICEF, USAID). Elle s’intéresse aussi à la citoyenneté et l'activisme des enfants dans l’Egypte post-Moubarak.

More Posts - Website

Nazar !

Extrait de l’album « Le carnet du dessinateur » 

Regards sur quarante ans de littérature pour la jeunesse dans le monde arabe, à Marseille

« Depuis toujours, je garde des « petits riens » qui peuvent sembler sans importance mais qui me rappellent certains moments de mon existence. Quand je les regarde, les jours anciens se mettent à revivre dans leur moindre détail. Sur cette page (ci-contre), j’ai mis quelques échantillons que j’ai pu conserver » écrit Muhî al-Dîn al-Labbâd en ouverture de son Carnet du dessinateur  [1],  recueil de considérations autobiographiques et de réflexions culturelles et artistiques de l’un des plus grands illustrateurs du monde arabe. Muhî al-Dîn al-Labbâd (1940-2010) était un monsieur de grande taille et d’un volume imposant surnommé « Monsieur Millimètre » par ses pairs tant son travail était réfléchi et précis jusqu’au moindre détail. Doué d’une culture visuelle sans frontière, riche des milliers de « petits riens » glanés une vie durant, il militait néanmoins pour l’émergence d’une image arabe consciente de ses origines. Il travaillait à recenser et égrainer ces origines : les tombeaux peints de la vallée du Nil, certes, mais aussi les tatouages sur la peau, les maisons décorées en Egypte à l’occasion du pèlerinage à la Mecque, les illustrations de la geste hilalienne et les miniatures des Maqâmât d’al-Harîrî, ou encore pêle-mêle, les dessins animés des pays de l’Est, les affichistes soviétiques, Tintin, les caricatures de Siné et toute chose dessinée pouvant nourrir un amoureux de l’image narrative.

Continuer la lecture de Nazar !

Vers un renouveau des études soudanaises en France?

Programme de la journée

Le Soudan, les deux Soudans depuis l’indépendance du Sud en juillet 2011, ont toujours été un objet de recherche marginal, si ce n’est insolite, dans le paysage académique français et plus largement francophone. Ceci est sans doute dû, dans une large mesure, à la situation de « marginalité multiple » (Ali Mazrui 1971) caractéristique du Soudan à l’ère contemporaine: il s’agit d’un espace frontière entre le Moyen-Orient et l’Afrique et, à l’intérieur du continent africain, d’une région charnière entre l’Afrique arabophone et l’Afrique anglophone, l’Afrique musulmane et l’Afrique chrétienne, l’Afrique de l’ouest et l’Afrique de l’est. A ce que mit en avant Mazrui il y a plus de quarante ans, il faut ajouter, en ce qui concerne l’expérience impériale/coloniale du Soudan, les impérialismes successifs que connut le pays (ottomano-égyptien de 1820 à 1885 et anglo-égyptien de 1899 à 1956), l’anomalie légale que constituait le Condominium anglo-égyptien et le rattachement du Soudan au Foreign Office britannique plutôt qu’au Colonial Office durant la première moitié du XXe siècle. En outre, le Soudan ne fut jamais la cible d’un mouvement de colonisation important en provenance de la métropole, à la différence du Kenya par exemple. C’est pourquoi le Soudan a suscité un intérêt limité dans l’ex-métropole britannique, tant dans la production littéraire et cinématographique « populaire » que dans l’univers académique. Enfin, l’obstacle linguistique a contribué à reléguer le Soudan à la périphérie des recherches universitaires francophones.

Continuer la lecture de Vers un renouveau des études soudanaises en France?

Iris Seri-Hersch

Iris Seri-Hersch est Maître de conférences en histoire contemporaine du monde arabe au Département d'études moyen-orientales, Aix-Marseille Université et chercheuse à l'IREMAM à Aix-en-Provence, France. Ses travaux portent sur l'histoire contemporaine du Soudan et de l'espace israélo-palestinien. Elle s'intéresse aux problématiques coloniales et impériales, aux questions éducatives, aux pratiques historiographiques, aux mémoires sociales et aux processus d'appropriation spatiale sur ces terrains en conflit.

More Posts - Website

Une nouvelle collection Monde arabe – Monde musulman chez De Boeck

Les éditions De Boeck vont lancer en septembre 2013 une nouvelle collection: «Monde arabe – Monde musulman».

La collection présente des ouvrages de synthèse sur les pays arabes et musulmans. Elle se veut une collection d’initiation et de réflexion sur un monde en mutation. Chaque volume est centré sur un pays et traite des principales questions comme : histoire, société, politique, économie, culture, etc.
Conçue en priorité pour les étudiants de niveau Licence/Baccalauréat du premier cycle universitaire et/ou BTS DUT, certains ouvrages de la collection seront destinés aussi aux niveaux Master, voire Doctorat, par la thématique spécifique qu’ils pourront aborder concernant un pays en particulier. Or la collection vise à répondre également aux questions que se pose tout lecteur intéressé ou curieux, en lui procurant un aperçu condensé et un outil d’information synthétique sur les pays traités.

Les éditions cherchent aujourd’hui de nouveaux auteurs pour ces petits titres synthétiques d’environ 220 000 signes espaces compris, équivalent à un ouvrage de 128 pages (format poche).

Pour plus de détails Collection Monde arabe_charte auteur

Pour information,

Marie-Amélie Englebienne
Editrice Lettres & Sciences humaines

E-mail :marieamelie.englebienne@deboeck.com

 

 

Chiara Diana

Chiara Diana est doctorante en histoire sociale de l'Egypte moderne et contemporaine, à l'IREMAM, Aix-en-Provence, France. Son sujet de doctorat porte sur les politiques éducatives et sociales pour la création d'un système d'éducation et protection pour la petite enfance en Egypte, avec une attention particulière aux programmes de développement d’organismes internationaux (UNESCO, Banque Mondiale, UNICEF, USAID). Elle s’intéresse aussi à la citoyenneté et l'activisme des enfants dans l’Egypte post-Moubarak.

More Posts - Website

Call for Papers: « Islamism and the Arab Revolutions: Dynamics of Change »

International Conference:

“Islamism and the Arab Revolutions: Dynamics of Change”, Cairo, 11-12 February 2013
organised by the Centre for the Advanced Study of the Arab World (CASAW) and the Center for Civilizational Studies and Dialogue of Cultures at Cairo University

The popular uprisings in Tunisia, Egypt, and elsewhere in the Arab world, did not begin as ‘Islamist’ revolutions. But Islamism nevertheless played an important role in pre-revolutionary politics, was not absent in the uprisings, and rose to the foreground in their aftermath. This interdisciplinary conference, which will bring together scholars and activists from the Arab world and beyond, seeks to explore the role of political Islam in revolutionary change in the region in detail. It looks at three broad themes: the role of religion in the revolutionary sphere, Islamists in power, and the international and geostrategic implications of Islamist political ascent. The underlying concern of the conference is change: how is political Islam changing, and being changed by, the political, geostrategic and intellectual landscape in the wake of the Arab revolutions?

The deadline for abstracts is 1 November 2012.

For more information:

http://www.casaw.ac.uk/index.php/news/more/islamism_and_the_arab_revolutions_dynamics_of_change_cairo_2013/

Chiara Diana

Chiara Diana est doctorante en histoire sociale de l'Egypte moderne et contemporaine, à l'IREMAM, Aix-en-Provence, France. Son sujet de doctorat porte sur les politiques éducatives et sociales pour la création d'un système d'éducation et protection pour la petite enfance en Egypte, avec une attention particulière aux programmes de développement d’organismes internationaux (UNESCO, Banque Mondiale, UNICEF, USAID). Elle s’intéresse aussi à la citoyenneté et l'activisme des enfants dans l’Egypte post-Moubarak.

More Posts - Website