Archives par mot-clé : thèse

Hassani Célia

Doctorante allocataire de recherche depuis le 01.10.2016

Contact : hassanicelia@gmail.com ; celia.hassani1@etu.univ-amu.fr

 

Directrice de thèse : Catherine Miller, Aix-Marseille Université/IREMAM

Co-directeur de thèse : Gilles Suzanne, Aix-Marseille Université/LESA

Sujet de thèse

Scènes artistiques libanaises et demande de politiques culturelles : quels enjeux sociétaux ?

Résumé

L’observation de l’émergence de politiques culturelles dans les pays du pourtour sud de la méditerranée rend compte des phénomènes de recompositions sociétales en cours et pose la question du rapport à l’art et de sa place dans les sociétés concernées.

Cette demande actuelle en matière de politiques publiques culturelles est un phénomène observable actuellement au Liban, mais aussi dans une grande partie des pays arabes. Plusieurs initiatives comparables ont vu le jour depuis une quinzaine d’années dans différentes sociétés arabes et, pour certaines, se sont renforcées dans le contexte des «printemps arabes».

Le cas de Beyrouth, en tant que scène artistique d’importance, est tout à fait révélateur de ce point de vue. Les questions de recherche que pose ce projet de thèse se nouent autour de cette corrélation entre déploiement de scènes culturelles et artistiques et consolidation des sociétés civiles. Il s’agira donc de montrer en quoi, à partir de différentes scènes sociales, celle des artistes, mais aussi celle des opérateurs culturels, des acteurs de la réception critique, voire même des publics, la nécessité d’une politique culturelle devient un objet de débat public en fonction duquel les acteurs justifient de ce qu’ils sont, pensent et sentent, mais aussi de ce qu’ils font.

Ce travail de thèse a trait à l’exploration et à l’interprétation de ce rapport de réciprocité entre mutation des formes artistiques et dynamiques sociales, en termes de production de pratiques artistiques et sociales, et de représentations individuelles et collectives, mais aussi d’élaboration de superstructures institutionnelles et politiques.

Affiliations scientifiques

Aix-Marseille Université/IREMAM

Aix-Marseille Université/LESA

Travaux universitaires

Subjectivités et altérités sur la scène culturelle de Beyrouth : cas des artistes palestiniens des camps de réfugiés, mémoire de Master 2, (sous la direction de Michel Agier), EHESS, Paris, 2012

Artistes palestiniens des camps de réfugiés de Beyrouth : situation d’interculturalité, mémoire de Master 2, (sous la direction d’Emmanuelle Savignac), Sorbonne Nouvelle, Paris 3, 2010

Langues

Français (langue maternelle)

Anglais (avancé)

Dialecte libanais (intermédiaire)

Formation

Master 2 (Recherche) Anthropologie Sociale et Ethnologie, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, (2011-2012)

Master 2 (Professionnel) Ingénierie des échanges interculturels, Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3, (2009-2010)

Licence (Professionnelle) Médiation culturelle de l’art : Conception et mise en œuvre de projets culturels : filière musique, Aix-Marseille Université (2007-2008)

Les relations franco-israéliennes pendant la guerre du Liban (1975-1990) au regard de la politique arabe française initiée à partir de 1962

Présentation de l’avancement des travaux de Roland Lombardi, doctorant IREMAM

.

Ruines romaines de Byblos, le Liban à la croisée des civilisations. © Roland Lombardi 2012
Ruines romaines de Byblos, le Liban à la croisée des civilisations.  ©Roland Lombardi 2012

.Au-delà de mon intérêt personnel pour les questions touchant le Moyen-Orient, l’histoire des relations franco-israéliennes ainsi que la « politique arabe » de la France, ce sujet de thèse est né de plusieurs observations.

Continuer la lecture de Les relations franco-israéliennes pendant la guerre du Liban (1975-1990) au regard de la politique arabe française initiée à partir de 1962

XVIèmes rencontres de DĪWĀN, association des doctorants en Islam médiéval, 13-15 juin 2013, Nantes

diwan_logo

Nous avons le plaisir de vous annoncer que les XVIèmes rencontres des doctorants en histoire des mondes musulmans médiévaux se tiendront les 13, 14 et 15 juin 2013 à la MSH Ange-Guépin de Nantes.
Pour participer, demander une fiche de renseignements et nous la transmettre une fois remplie, au plus tard le 29 mars 2013, ou pour toute autre information complémentaire, merci de nous contacter à l’adresse suivante: anika.kniestedt@gmail.com.

Vous trouverez l’appel à communications et des informations plus détaillées sur le site de l’association Dîwân : http://diwan.hypotheses.org/2457

.

Consulter le programme des rencontres

.

Nazar !

Extrait de l’album « Le carnet du dessinateur » 

Regards sur quarante ans de littérature pour la jeunesse dans le monde arabe, à Marseille

« Depuis toujours, je garde des « petits riens » qui peuvent sembler sans importance mais qui me rappellent certains moments de mon existence. Quand je les regarde, les jours anciens se mettent à revivre dans leur moindre détail. Sur cette page (ci-contre), j’ai mis quelques échantillons que j’ai pu conserver » écrit Muhî al-Dîn al-Labbâd en ouverture de son Carnet du dessinateur  [1],  recueil de considérations autobiographiques et de réflexions culturelles et artistiques de l’un des plus grands illustrateurs du monde arabe. Muhî al-Dîn al-Labbâd (1940-2010) était un monsieur de grande taille et d’un volume imposant surnommé « Monsieur Millimètre » par ses pairs tant son travail était réfléchi et précis jusqu’au moindre détail. Doué d’une culture visuelle sans frontière, riche des milliers de « petits riens » glanés une vie durant, il militait néanmoins pour l’émergence d’une image arabe consciente de ses origines. Il travaillait à recenser et égrainer ces origines : les tombeaux peints de la vallée du Nil, certes, mais aussi les tatouages sur la peau, les maisons décorées en Egypte à l’occasion du pèlerinage à la Mecque, les illustrations de la geste hilalienne et les miniatures des Maqâmât d’al-Harîrî, ou encore pêle-mêle, les dessins animés des pays de l’Est, les affichistes soviétiques, Tintin, les caricatures de Siné et toute chose dessinée pouvant nourrir un amoureux de l’image narrative.

Continuer la lecture de Nazar !

Rencontres de la Halqa, association des doctorants sur les mondes musulmans aux époques moderne et contemporaine

Jeudi 6 et vendredi 7 juin 2013, la Halqa organise à Paris (Inalco et IISMM-EHESS) ses premières rencontres des doctorants travaillant sur les mondes musulmans aux époques moderne et contemporaine.

Répondant à l’objectif de l’association, ces journées ont pour but principal de favoriser les échanges entre les jeunes chercheurs, par-delà les barrières disciplinaires, géographiques ou chronologiques de leurs sujets de recherche. Ce sera en particulier l’occasion d’exposer des travaux et de discuter de questions épistémologiques entre doctorants inscrits en France. Peu de structures y favorisent en effet la confrontation de recherches qui ont pour dénominateur commun de porter sur des sociétés marquées par la culture islamique dans toute sa variété, avec toutes les doxa-s qu’entraîne ce point commun.

Continuer la lecture de Rencontres de la Halqa, association des doctorants sur les mondes musulmans aux époques moderne et contemporaine

Les doctorants travaillant sur les mondes musulmans modernes et contemporains se mobilisent!

Trois doctorants rattachés à différentes universités françaises lancent Halqa, association de doctorants travaillant sur les mondes musulmans aux époques moderne et contemporaine. En effet, jusqu’à aujourd’hui, aucune association spécifique n’existait pour cette catégorie -somme toute assez large- de doctorants en France. Inspirés par Diwan, association de doctorants spécialistes des mondes musulmans médiévaux, Augustin Jomier (Université du Maine), Philippe Pétriat (Université Paris 1) et Mehdi Sakatni (Université Aix-Marseille) ont créé Halqa. L’association vise à permettre aux doctorants de se réunir, d’échanger sur leurs travaux, de partager des informations utiles et de valoriser leurs recherches. Une rencontre scientifique est d’ores et déjà prévue les jeudi 6 et vendredi 7 juin 2013 à l’Institut d’Etudes de l’Islam et des Sociétés du Monde Musulman (IISMM), EHESS, Paris.

Halqa dispose d’un site internet sur la plateforme hypotheses.org: http://halqa.hypotheses.org/

>> Voir la lettre de présentation de Halqa / devenir membre de Halqa

Iris Seri-Hersch

Iris Seri-Hersch est Maître de conférences en histoire contemporaine du monde arabe au Département d'études moyen-orientales, Aix-Marseille Université et chercheuse à l'IREMAM à Aix-en-Provence, France. Ses travaux portent sur l'histoire contemporaine du Soudan et de l'espace israélo-palestinien. Elle s'intéresse aux problématiques coloniales et impériales, aux questions éducatives, aux pratiques historiographiques, aux mémoires sociales et aux processus d'appropriation spatiale sur ces terrains en conflit.

More Posts - Website

Retour sur l’Etat dans le monde musulman

Session d’études doctorales

Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) – EHESS Paris

18-22 mars 2013, Hammamet, Tunisie

L’Etat dans le monde musulman – session d’études doctorales

L’IISMM organise cette année une session d’études doctorales sur le thème de l’Etat dans le monde musulman, autour de trois grands thèmes de réflexion:

1/ Les contours de l’Etat dans le monde musulman

2/ Les sources de la légitimité de l’Etat

3/ Aspects sociologiques et anthropologiques de l’Etat en terre d’Islam

.

La session aura lieu à Hammamet, Tunisie, du 18 au 22 mars 2013. Elle sera composée d’exposés magistraux prolongés par des séances de discussion, ainsi que d’ateliers de travail autour des recherches doctorales des participants.

Langue de travail: anglais.

Participants: une quarantaine de doctorants d’Europe et du monde musulman, dont dix sélectionnés par l’IISMM.

Date limite de réception des candidatures (par voie postale ou par mail: 14 janvier 2013

.

>> Accéder à l’argumentaire détaillé et à toutes les informations pratiques sur le site de l’IISMM

>> Affiche de la session d’études doctorales 2013

Iris Seri-Hersch

Iris Seri-Hersch est Maître de conférences en histoire contemporaine du monde arabe au Département d'études moyen-orientales, Aix-Marseille Université et chercheuse à l'IREMAM à Aix-en-Provence, France. Ses travaux portent sur l'histoire contemporaine du Soudan et de l'espace israélo-palestinien. Elle s'intéresse aux problématiques coloniales et impériales, aux questions éducatives, aux pratiques historiographiques, aux mémoires sociales et aux processus d'appropriation spatiale sur ces terrains en conflit.

More Posts - Website