Archives par mot-clé : Yémen

De Ghannouchi à Baghdadi.‎ Le printemps an IV, entre contre-révolution et confessionnalisation

– par François BURGAT, CNRS IREMAM ERC WAFAW

En avril 2015, quatre années après le début du « printemps arabe », le paysage régional incite ses analystes à une modestie… raisonnée. Aucune des grandes transformations à l’œuvre aujourd’hui n’était totalement absente du spectre des premières prévisions : ni la puissante dynamique contre révolutionnaire d’abord, ni les louvoiements stratégiques et éthiques des Occidentaux, dans le choix de leurs partenaires, égyptiens ou syriens notamment[1]. Ces quatre années ont vu s’affirmer spectaculairement la capacité de « l’Islam politique » à franchir à nouveau avec succès, le seuil, tunisien cette fois, de la démocratie et, à l’opposé, se dresser la puissante lame de fond jihadiste. Contrairement à une représentation largement répandue, les débordements de violence extrémiste ne peuvent aucunement être expliqués par la seule poussée de ce radicalisme religieux. Toutes les formes de torture [2], des assassinats de masse sur une base sectaire aux viols systématiques, la famine programmée, ou l’usage d’armes de destruction massive contre des civils, ont bel et bien été le fait d’un État, et exercées au nom de « la légalité » aussi bien que de la défense, « des minorités » ou même « de la laïcité ». Continuer la lecture de De Ghannouchi à Baghdadi.‎ Le printemps an IV, entre contre-révolution et confessionnalisation

Francois Burgat

En savoir plus sur François Burgat, CNRS IREMAM – ERC WAFAW

More Posts - Website

Le Yémen en 2014 : le fédéralisme… contre les motos et les drones ?

ERC WAFAW – CNRS, IREMAM

« Partout dans le monde arabe, les disciples de Hassan al-Banna ont cherché à réaffirmer
la présence de l’Islam dans les constitutions.
Au Yémen, à l’opposé, ce sont eux qui ont contribué à introduire
la constitution dans l’islam »[1]

Émergeant de la vieille ville de Sanaa, la mosquée du président Ali Abdallah Saleh : un président sortant qui est néanmoins demeuré solidement accroché dans le paysage politique © F. Burgat, 2014.
Émergeant de la vieille ville de Sanaa, la mosquée du président Ali Abdallah Saleh : un président sortant demeuré néanmoins solidement accroché dans le paysage politique
© F. Burgat, 2014

Pas plus qu’ailleurs, la « jeunesse révolutionnaire » yéménite, à l’avant scène du lancement de la révolte populaire, n’a été capable d’en contrôler le cours et d’en retirer les fruits politiques. Plus encore qu’ailleurs elle a été largement soutenue d’abord mais surtout dépassée ensuite par les formations préexistantes de l’opposition. « On a compris que nous avions perdu la main en réalisant que la principale estrade dressée sur la place du changement était gérée par l’Islah, qui a controlé ainsi l’agenda des principales animations » témoigne en ce sens Ibtissam al-Muttawakil, enseignante de littérature et poétesse réputée.

Continuer la lecture de Le Yémen en 2014 : le fédéralisme… contre les motos et les drones ?

Francois Burgat

En savoir plus sur François Burgat, CNRS IREMAM – ERC WAFAW

More Posts - Website