PINON Catharina

Professeur agrégée de langue arabe

Docteur en linguistique arabe (thèse soutenue le 1er décembre 2012)

Qualifiée en 7ème et 15ème section par le CNU

Doctorante allocataire de recherche de 2009 à 2012

.

Contact: pinon.mistral@gmail.com

Directeur de thèse: Pierre Larcher, IREMAM

Sujet de thèse

La thèse porte sur l’étude des emplois et des valeurs du mot-outil kâna en arabe contemporain à partir d’un corpus original.

Nous commençons par faire la synthèse des descriptions de kāna chez les grammairiens arabes et arabisants, en nous intéressant au contenu de ces descriptions ainsi qu’à leur forme et à leur adéquation avec la langue décrite.

Pour travailler sur la langue contemporaine, nous optons pour la méthodologie de la linguistique de corpus. Après une discussion théorique et un état de la recherche en linguistique de corpus appliquée à la langue arabe, nous réfléchissons à l’élaboration de notre propre corpus, un corpus numérique, multigénérique et diatopique d’arabe contemporain écrit non dialectal. Comprenant 1,5 millions de mots, il contient à part égale des textes écrits après 2002 provenant de trois genres (blogs, littérature, presse) et de sept pays (Arabie Saoudite, Égypte, Liban, Maroc, Syrie, Tunisie, Yémen).

Nous classifions ensuite les 15 000 occurrences du verbe kāna extraites de notre corpus et analysons leurs emplois. Nous quantifions les différents types d’emploi, de structures et d’expressions en nous efforçant de dégager les valeurs portées par ce verbe, en particulier les valeurs modales. Nous plaçons cette étude dans le cadre d’une écologie de la langue en étudiant le milieu diatopique et générique duquel les occurrences proviennent.

 

Domaines de recherche

Linguistique arabe et grammaire arabe

Linguistique de corpus

Sémantique, Pragmatique, Syntaxe

Logique du langage naturel ; linguistique cognitive

Didactique de l’arabe

.

Publications

Articles

2011 : « La grammaire arabe : entre théories linguistiques et applications didactiques », Essais de linguistique arabe, Synergie-Monde arabe n°7, pp. 75-86. En ligne (http://ressources-cla.univ-fcomte.fr/gerflint/Mondearabe7/mondearabe7.html).

2012 : « Les enjeux épistémologiques et didactiques d’une grammaire arabe fondée sur corpus », in Voyages grammairiens, dir. T. Arnavielle. L’Harmattan, 256 p., pp. 83-101. ISBN : 978-2-296-99356-3.

2013 : « Quel corpus peut aider à fonder la grammaire d’une langue pluriglossique ? Exemple de l’arabe contemporain », Cahiers de Praxématique n°54-55, Corpus, données, modèles, pp. 39-58, PUM. ISBN : 978-2-36781-012-6

2013 : « Les valeurs de kâna en arabe contemporain », Romano-Arabica XIII, Arab Linguistic, Literary and Cultural Studies, pp. 305-322, University of Bucharest, Center for Arab Studies, Presses de l’Université de Bucarest.

 

Ouvrage (co-auteur) :

2008 : L’Arabe dans tous ses états ! La grammaire arabe en tableaux, F. Imbert, Ellipses, 315 p. ISBN : 9782729837488.

 

Compte-rendu de lecture :

2012 : « Mohssen Esseesy, Grammaticalization of Arabic Prepositions and Subordinators. A Corpus-Based Study », Studies in Semitic Languages and Linguistics, vol. 59, Brill, 2010, xxiv p. + 390 p. », REMMM [En ligne], Lectures inédites, URL : http://remmm.revues.org/7572

 

Séminaires et journées d’étude

24 novembre 2010 : « La linguistique de corpus : ses applications théoriques et pratiques », séminaire de linguistique arabe et sémitique, IREMAM, MMSH, Aix-en-Provence.

8 décembre 2010 : participation à la journée des jeunes chercheurs organisée par le laboratoire TELEMME, MMSH, Aix-en-Provence.

14 décembre 2011 : « Fragments d’une grammaire de reconnaissance : l’exemple de kâna », séminaire de linguistique arabe et sémitique, IREMAM, MMSH, Aix-en-Provence.

.

Colloques

13 janvier 2011 : « Les enjeux épistémologiques et didactiques d’une grammaire arabe fondée sur corpus », colloque international « Comment peut-on écrire une grammaire », Université Paul Valéry, Montpellier.

9 juin 2011 : « Quel corpus peut aider à fonder la grammaire d’une langue pluriglossique ? Exemple de l’arabe contemporain », colloque jeunes chercheurs Praxiling « Corpus, données, modèles : approches qualitatives et quantitatives », Université Paul Valéry, Montpellier.

18 juin 2013 : « Un corpus d’arabe contemporain : bilan et perspectives », colloque organisé par le laboratoire junior Nombres & Mots « Corpus de textes : composer, interpréter, mesurer », ENS, Lyon.

.

Enseignement universitaire dans le cadre du monitorat

méthodologie (licence d’arabe ; préparation aux concours), Université de Provence

expression écrite en arabe niveau 6 (avancés), Université de Provence

presse arabe niveau 8 (avancés), Université de Provence

grammaire appliquée niveaux débutant et intermédiaire, Université de Provence

laboratoire niveau intermédiaire, Université de Provence

.

Autres expériences d’enseignement

langue arabe pour débutants à l’Institut des Études Politiques d’Aix-en-Provence (2008-2010)

langue arabe en classes de 2de, 1ère et Terminale LV2, Lycée Juliette Récamier, Lyon (2007-2008)

langue arabe en classe bilangue des 6ème aux 3ème, Collège Mistral, Avignon (depuis 2012)

langue arabe en classe de 2de / 1ère / Terminales, Lycée Mistral, Avignon (depuis 2012)

.

Langues

Arabe littéral : Agrégation d’arabe

Arabe dialectal : Tunisien, Syrien, Égyptien

Anglais

Allemand (scolaire)

Espagnol (scolaire)

Persan (notions)

Hébreu (notions)

.

Concours et formation

Doctorat en linguistique arabe en 2012, Aix-Marseille Université

Agrégation d’arabe en 2009 (3ème)

CAPES d’arabe en 2007 (major)

Master de linguistique arabe en 2007, Université de Provence

Licence d’arabe et licence des sciences du langage en 2005, Université de Toulouse-Le-Mirail