POIRIER Marine

Doctorante et ATER à l’IEP d’Aix-en-Provence

Allocataire de recherche 2007-2010 

.

Contact: poiriermarine@gmail.com

Directeur de thèse: François Burgat, IFPO (Damas)

.

Sujet de thèse

Le bon parti. Soutenir le pouvoir autoritaire, le cas du Congrès Populaire Général au Yémen (2007-2011)

.

Résumé

A revers de la tendance des travaux portant sur le monde arabe à se focaliser sur les acteurs et les politiques contestataires, la démarche générale de cette thèse est d’aller étudier le politique ailleurs que dans les oppositions en explorant les logiques d’action, ressorts et pratiques au sein d’un parti au pouvoir. Comment en vient-on à soutenir un régime dont l’arbitraire et l’hégémonie sont de plus en plus critiqués ? Que signifie concrètement soutenir le pouvoir autoritaire à travers l’action partisane ?

Dans une configuration politique marquée, jusqu’au début du soulèvement populaire en 2011, par la limitation des possibilités d’alternance et la reproduction des dissymétries de pouvoir, le Congrès populaire général (CPG) était souvent réduit à son prétendu unanimisme et envisagé sous le seul prisme de l’allégeance au président Salih. Au pouvoir depuis sa création en 1982, le parti constituait moins un appareil de gouvernement qu’un segment du processus de construction de l’Etat. Cette structure de mobilisation des soutiens au président – et par extension au régime – formait aussi un cadre dans lequel opéraient ses réseaux de patronage.

La rupture provoquée par les soulèvements révolutionnaires a mis en lumière les déséquilibres et les fragilités de systèmes politiques trop longtemps appréhendés sous le seul prisme de la permanence et de l’inertie. Le mot d’ordre de la mise à bas des régimes autoritaires a profondément bouleversé les configurations nationales du politique. Pourtant, au Yémen, les partisans du président Salih ont réussi – en dépit de l’effritement des alliances traditionnelles, de scissions dans les forces armées et de la perte de contrôle d’une grande partie du territoire – à négocier les termes d’une sortie de crise qui leur est assez largement favorable. Si la fin de règne du CPG est annoncée, l’emprise de l’élite partisane et de l’ancienne administration, le rôle de l’armée et les positions parfois ambiguës de la communauté internationale la diffèrent continuellement.

De ce fait, une analyse fine des dynamiques et des logiques d’action au sein de l’ancien parti au pouvoir, semble d’autant plus nécessaire que “le parti du président” a joué un  rôle important dans l’organisation de contre-mobilisations en 2011 et fonctionne encore comme un relais des réseaux de patronage de ses partisans. Une telle investigation offre la possibilité de déconstruire les ressorts du fonctionnement et de la résilience d’un régime autoritaire. A partir d’une enquête de terrain menée entre 2008 et 2011 à Sanaa, Taez et Aden, j’étudie les dynamiques de mobilisation et les logiques de l’action partisane au sein du CPG. Je m’intéresse au discours et pratiques qui font exister l’organisation au quotidien, et interroge leur évolution en situation critique à partir de 2011. Cette étude doit permettre de dépasser les lectures fonctionnalistes réduisant le parti soit à un instrument de reproduction du régime autoritaire, soit à celui de sa transformation.

.

Domaines de recherche

Mobilisations politiques, Sociologie des partis, Sociologie électorale

Politique comparée, Sociologie politique du monde arabe

Méthode des sciences sociales


Affiliations scientifiques

Université Paul Cézanne Aix-Marseille III.

Associée au Centre Français d’Archéologie et de Sciences Sociales (CEFAS) à Sanaa, Yémen.

Membre du CHERPA, IEP d’Aix-en-Provence.

.

Programmes de recherche

Membre de l’ANR Du Golfe arabo-persique à l’Europe, entre violences et contre violences (dirigée par François Burgat), 2007-2011.

.

Direction d’ouvrages

– 2012, Yémen. Le tournant révolutionnaire (co-direction avec Laurent Bonnefoy et Franck Mermier), Paris : Karthala – CEFAS. Couverture.


Articles : revues à comité de lecture

– 2013, “Imagining Collective Identities. The ‘Nationalist’ Claim within Yemen’s Former Ruling Party”, Arabian Humanities (en ligne), 1.

– 2012, « La structuration de la révolution yéménite : essai d’analyse d’un processus en marche » (avec Laurent Bonnefoy), Revue Française de Science Politique, vol. 62, n°5-6, p. 895-913.

– 2011, “Performing Political Domination in Yemen. Narratives and Practices of Power in the General People’s Congress”, The Muslim World, Hartford Seminary, pp. 202-227.

– 2008, « Yémen nouveau, futur meilleur ? Retour sur l’élection présidentielle de 2006 », Chroniques Yéménites, n°15, CEFAS, Sanaa, p. 159-179.

.

Contributions à des ouvrages collectifs

– 2013, « De la place de la Libération (al-Tahrir) à la place du Changement (al-Taghyir) : Recompositions des espaces et expressions du politique au Yémen », in Amin Allal et Thomas Pierret (dir.), Devenir révolutionnaires. Au cœur des révoltes arabes, Paris : Armand Colin – IREMAM.

– 2012, « Les recompositions de la scène politique yéménite » et « L’initiative du Golfe et le processus institutionnel de transition », in Laurent Bonnefoy, Franck Mermier et Marine Poirier (dir.), Yémen. Le tournant révolutionnaire, Paris : Karthala – CEFAS, p. 15-36 et p. 167-172.

– 2012, « Yémen : mouvement révolutionnaire et logique de préservation du système », in Bichara Khader (dir.), Le « printemps arabe » : un premier bilan, Paris : Syllepses – Centre Tricontinental.

– 2012, « Le Rassemblement yéménite pour la réforme (al-Islâh) : la difficile construction d’un projet d’alternance » (avec Laurent Bonnefoy), in Samir Amghar (dir.), Les islamistes au défi du pouvoir. Evolution d’une idéologie, Paris : Michalon.

– 2010, “The Yemeni Congregation for Reform (al-Islâh) : the Difficult Process of Building a Project for Change” (avec Laurent Bonnefoy – traduction en arabe), in Myriam Catusse, Karam Karam (eds.), Returning to Political Parties ? Political Party Development in the Arab Word, Beyrouth : Lebanese Center for Policy Studies, p. 61-99.

.

Articles de divulgation

– 2011, « Yémen : une revolution qui n’en finit pas », Moyen-Orient, n°12, oct-nov.

– 2011, « Yémen, l’unité dans la protestation » (avec Laurent Bonnefoy), Le Monde Diplomatique, juin.

– 2011, « Yémen, l’effet domino ? », OWNI, 4 février.

– 2011, « Yémen, l’aveuglement sécuritaire », Diplomatie, n°48, janvier-février, p. 17-23.2009, « Score one for the Yemeni opposition ?« , Arab Reform Bulletin, Carnegie Endowment for International Peace.

 

Comptes rendus d’ouvrages

– 2010, Sarah Phillips, Yemen’s Democracy Experiment in Regional Perspective. Patronage and Pluralized Authoritarianism, Chroniques Yéménites, n°16, Sanaa : CEFAS.


Autres travaux

– 2010, “Civil Society and Democratization in Contemporary Yemen : Enhancing the role of intermediate bodies” (avec Laurent Bonnefoy), Civil Society in West Asia Working Paper Series n°3, Amsterdam : Amsterdam Institute for Social Science Research and Hivos, 33 p.

– 2008, « Chronologie politique du Yémen 2007 », Chroniques Yéménites, n°15, CEFAS, Sanaa, p. 199-221.

.

Communications à des colloques et conférences

– Rencontre – débat de l’IREMAM Yémen, la revolution confisquée ?, avec Laurent Bonnefoy, MMSH, Aix-en-Provence, 12 février 2013.

– Conférence – débat Yémen : Où en est la révolution ?, avec Laurent Bonnefoy, Franck Mermier et Hélène Thiollet, Sciences Po Paris – CERI, 25 octobre 2012.

– « Un contre-mouvement au Yémen ? Les mobilisations pro-Saleh face au soulèvement populaire initié en 2011 », colloque international The Arab World in the Age of Revolutions: A Global Assessment, Sciences Po Paris, 24-27 juin 2012.

– « Yémen : l’ancien régime et la révolution », colloque Les ondes de choc des révolutions arabes, INALCO, 3-4 février 2012.

– « Photographie et mobilisation politique : le ‘laboratoire’ de la place du changement à Sanaa (Yémen) » (avec Anahi Alviso-Marino), colloque international Photographier la ville contemporaine (XIXe-XXIe siècles), Université Paris 8 – CRESPPA-CSU, Nanterre, 8-9 décembre 2011.

– « La prise de parole est-elle possible lorsque l’on soutient le pouvoir en situation autoritaire ? Le cas du Congrès Populaire Général au Yémen », ST : Etre partisan. Loyauté, prise de parole et défection dans les partis politiques, 4ème Congrès international des associations francophones de science politique, Bruxelles, 20-22 avril 2011.

– « Popular Protests in Yemen: first observations and benchmarks for research and analysis », EuroArab Forum, Bruxelles, 20 avril 2011.

– Conférence – débat « Révolutions » dans le monde arabe : le regard des chercheurs, IEP d’Aix-en-Provence, 14 avril 2011.

– “Examining party cultures from the transnational perspective: the case of the GPC“, World Congress for Middle Eastern Studies, IEMed, Barcelone, 24 juillet 2010.

– “The parliamentary non-election of April 2009: a telltale of Yemen’s ambivalent political dynamics?”, EU Democracy Promotion and Electoral Politics in the Arab Mediterranean, 11th Mediterranean Research Meeting, EUI, Montecatini Terme, 24-27 March 2010.

 

Participations à des journées d’études

– « Disciplines et indisciplines en situation autoritaire. Le parti au pouvoir au prisme du mouvement révolutionnaire au Yémen », journées d’étude (In)disciplines et sanctions partisanes. Perspectives comparées, ERMES – Université de Nice, 16-17 juin 2011.

– « Le parti au pouvoir à l’épreuve du mouvement révolutionnaire au Yémen : mobilisations, démobilisations et contre-mobilisations », journée d’étude Les révoltes dans le monde arabe entre discours et actions : origines, état des lieux et perspectives pour la région, GREMMO – IEP de Lyon, 10 juin 2011.

– « Revenir sur le choix du terrain : réflexions sur la temporalité et l’engagement dans la recherche au Yémen » (avec Anahi Alviso-Marino), journée d’études doctorales du CESSP Pour une objectivation de la recherche en pratique, Paris, 3 mai 2011.

.

Interventions dans des séminaires

– « Systèmes d’allégeance et pratiques routinières de la critique au sein du CPG », séminaire du pôle Sciences sociales du contemporain, IREMAM, Aix-en-Provence, 15 juin 2012.

– « Les islamistes et les recompositions socio-politiques en cours au Yémen », séminaire Les Printemps arabes et le religieux –  la situation dans la péninsule arabique, Collège des Bernardins, Paris, 26 mars 2012.

– « Un terrain en mouvement. Comment gérer et composer avec l’actualité dans un travail de recherche ? », atelier doctoral, IEP d’Aix-en-Provence, 14 avril 2011.

– « Peut-on protester de l’intérieur ? Quelques pistes de recherche sur la prise de parole au sein du Congrès Populaire Général », séminaire de recherche, CEFAS, Yémen, 5 mars 2011.

– “The parliamentary non-election of April 2009: a telltale of Yemen’s ambivalent political dynamics?”, séminaire de recherche, CEFAS, Yémen, 9 mars 2010.

 – « Les cultures partisanes à l’épreuve du transnational, le cas du CPG au Yémen », séminaire de recherche, CEFAS, Yémen, 1er avril, 2 décembre 2009.

 – « L’opposition politique au Yémen : premiers repères pour l’analyse », séminaire de recherche, CEFAS, Yémen, 16 mars 2008.

 

Organisation et animation d’évènements scientifiques                     

– Journée d’études « Oppositions partisanes en situation autoritaire », coordination avec Layla Baamara, CHERPA – IREMAM, IEP d’Aix-en-Provence, 14 juin 2012.

– Conférence « Egypte, Tunisie, Yémen : l’ancien régime et la révolution », CHERPA – IREMAM, IEP d’Aix-en-Provence, 16 février 2012. Coordination et introduction de la séance.

– Cycle de conférence CHERPA – IREMAM, Thawra / les soulèvements arabes, coordination avec Amin Allal, Myriam Catusse et Alix Phillipon, MMSH – IEP, Aix-en-Provence, 2012.

– Journée d’études « Faire campagne : mobilisations, représentations et contestations », coordination avec Layla Baamara, Elodie Bordat, Stéphanie Dechezelles et Camille Floderer, CHERPA, IEP d’Aix-en-Provence, 5-6 mai 2011. Présidente de séance « Rites et répertoires de mobilisation dans la campagne : expérimentation et hybridation ».

– Panel « Transnational Yemen: exchanges, networks and mobilities », World Congress for Middle Eastern Studies, IEMed, Barcelone, 24 juillet 2010.


Langues                     

Français : Langue maternelle ; Anglais : Courant ; Arabe : Parlé et lu ; Espagnol : Parlé et lu