MASSULLO Martina

 

Doctorante depuis 2012

 

Contact : massullo.martina@gmail.com / martina.massullo@etu.univ-amu.fr

Directeur de thèse : Frédéric Imbert, Aix-Marseille Université/IREMAM ; Roberta Giunta, Université des Etudes de Naples « L’Orientale », Italie (thèse en cotutelle)

Sujet de thèse

Les inscriptions funéraires de Ghazni (Afghanistan) de la période post-mongole (XVIe-XVIIIe siècles)

Résumé

Les prospections conduites pendant les années ’50-’70 par la Mission Archéologique Italienne en Afghanistan (MAIA) dans les cimetières autour de Ghazni – carrefour florissant entre l’Asie Centrale, l’Inde et l’Iran et ancienne capitale politique, économique et culturelle de l’état Ghaznavide (Xe-XIIe s.) – ont montré que la ville était dépositaire d’un corpus considérable de documents épigraphiques, surtout funéraires, qui datent de l’époque Ghaznévide à nos jours.

Ce travail de recherche porte sur les tombeaux les plus récents découverts par la MAIA à Ghazni, datés à partir du XVIe siècle (les plus anciens ont déjà été étudiés en détail et publiés en 2003 par R. Giunta), qui représentent l’un des témoignages principaux de l’habitation continue du territoire.

Profondément transformée par la dévastation mongole de la première moitié du XIIIe siècle, la ville a su préserver, aux cours des siècles, sa propre identité culturelle et religieuse et retrouver son importance à travers la construction de monuments funéraires souvent réalisés sur les vestiges d’anciens édifices dédiés à des personnages dont l’envergure politique ou religieuse demeurait inoubliable.

L’analyse du corpus des inscriptions des tombeaux tardifs de Ghazni (en langue arabe et plus rarement en persan) ainsi que l’étude de leur aspect morphologique, peut donner une contribution essentielle à la compréhension du rôle que Ghazni a joué en Asie centrale dans ses phases les plus tardives, pendant une période peu enquêtée dans le sources historiques. Cela pourrait, en même temps, fournir de nouvelles clés de lecture pour l’analyse de la production architectonique, ornementale et épigraphique locale et de ses relations avec les productions contemporaines d’autres régions du monde musulman oriental et occidental.

Domaines de recherche

Épigraphie islamique

Archéologie et histoire de l’art islamique

Histoire médiévale de l’Iran et de l’Asie Centrale

Langues arabe et persane

Affiliations scientifiques

Institut de Recherches et d’Etudes sur le Monde Arabe et Musulman (IREMAM), Aix-en-Provence

Aix-Marseille Université, Aix-en-Provence

Université des Etudes de Naples «L’Orientale», Italie

Mission Archéologique Italienne en Afghanistan (MAIA), membre depuis 2008

Projets scientifiques

Islamic Ghazni : an archaeological project in Afghanistan (IsIAO – Rome ; Université des Etudes de Naples «L’Orientale »), membre depuis 2008.

Buddhist and Islamic Archaeological Data from Ghazni, Afghanistan. A multidisciplinary digital archive for the menaging and preservation of an endangered cultural heritage (Gerda Henkel Stiftung ; Université des Etudes de Naples «L’Orientale »), membre depuis 2013.

Publications

« Les cimetières de Ghazni de la période post-mongole : la nécropole en face du palais royal », dans R. Giunta, M. Bernardini (dir.), New data for the history of Ghazni in Afghanistan, Brepols (en cours de préparation)

« Late marble tomb », 1 fiche de catalogue, UNESCO’s Virtual Museum for Ghazni – Common Heritage: A Museological and Educational Approach to the Dialogue of Cultures and Civilizations [En ligne]. URL : http://www.unesco.org/culture/museum-for-dialogue/index.php

Colloques internationaux

« Late Funerary Monuments from Ghazni : Some Morphological and Linguistic Remarks » dans le panel Islamic Ghazni : new Archaeological Data and Research Perspectives, Symposia Iranica : First Biennal Graduate Conferece on Iranian Studies, S. Andrews University, Ecosse (13-14 avril 2013)

« Les inscriptions funéraires de Ghazni (Afghanistan) de la période post-mongole (XVIe – XVIIIe siècles) », Session 2 : Décor sur pierre et conservation d’objets, XVIe recontres de Dīwān – Association des doctorants en Histoire de mondes musulmans médiévaux, MSH Ange-Guépin, Nantes (13-15 juin 2013)

Séminaires

« Origine, évolution et diffusion des différents styles d’écritures monumentale en Iran et en Asie Centrale », Séminaire Iremam : Histoire des écritures – Statuts de l’écrit et de la forme, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH), Aix-en-Provence (12 juin 2013)

Expériences d’enseignement

Italien pour les immigrés étrangers, Ass. Focus, Rome, Italie (février – mai 2012)

Langues

Italien (langue maternelle), français (avancé), anglais (avancé), arabe littéral (avancé), persan (intermédiaire), espagnol (élémentaire)

Latin, grec (notions)

Formation

Master II « Langues et Civilisations Orientales » (parcours Histoire et Civilisations), Université des Etudes de Naples « L’Orientale », Italie (2009-2011)

Bourse d’Etude pour un cours de perfectionnement de langue arabe standard (délivrée par le Ministère des Affaires Étrangères italien, financé par le Ministère de l’Éducation syrien), Arabic Teaching Institute for Non-Arabic Speakers, Damascus, Syria (octobre 2009 – janvier 2010)

Cours intensif de langue arabe, Arabic Language Teaching Department, Higher Language Institute, Damascus University, Syria (avril-mai 2009)

Cours intensif de langue arabe, Institut Bourguiba des Langues Vivantes, Université de Tunis “El Manar”, Tunisie (aout  2007)

Licence en « Langues et cultures du Monde Moderne » (anglais et arabe), Sapienza, Università di Roma, Italie (2005-2008)

Martina Massullo

Doctorante en Epigraphie Islamique à l'IREMAM (Aix-Marseille Université) dans la cadre d'une cotutelle internationale avec l'Université des etudes de Naples "L'Orientale" (Italie).

More Posts