Archives de catégorie : Retours d’expérience

What’s love got to do with Open Access? Un débat sur l’accès libre aux revues de sciences sociales

Open Access

Par Sabine Partouche et François Siino – En février dernier, plusieurs messages se sont croisés dans les boîtes mail autour des questions de l’Open Access (accès ouvert), reflétant visiblement des positions contradictoires face à une recommandation européenne. Celle-ci datait de juillet 2012 et allait dans le sens d’un accès ouvert aux résultats de la recherche scientifique financée sur fonds publics. Le premier appel, émanait du portail Cairn, inquiet des conséquences d’une mise à disposition gratuite trop rapide, et plaidait pour un régime spécial pour les revues de sciences humaines et sociales leur permettant de différer aussi longtemps que nécessaire cette ouverture. Au moment de sa diffusion, cette motion avait recueilli les signatures de 85 revues de SHS. Quelques jours plus tard, une tribune intitulée « Qui a peur de l’open access ? » était publiée dans Le Monde tandis qu’un deuxième appel lancé par Open Edition invitait les revues à ne pas signer la première motion, arguant qu’il s’agissait là d’ « un calcul à trop court terme face aux potentiels gains scientifiques, pédagogiques et, in fine, à la démocratisation de l’accès au savoir ». Le site « I love Open Access » recueillait à son tour des signatures[1]

Continuer la lecture de What’s love got to do with Open Access? Un débat sur l’accès libre aux revues de sciences sociales

Le « modèle turc », un serpent de mer polymorphe

Visite d'Erdogan en Tunisie en septembre 2011
Visite d’Erdogan en Tunisie en septembre 2011

En 2010, on trouvait une Turquie triomphante, affichant « de longue » des bilans économiques rutilants, surfant sur une crise qui frappait nombre de ses partenaires, désormais assez familière des notions de démocratisation pour se positionner en militante des droits de l’Homme envers la Palestine, tançant publiquement ses interlocuteurs (Davos, février 2009), se réclamant face à Israël du respect du droit international (Mavi Marmara, mai 2010), bravant le Conseil de Sécurité de l’ONU par sa proposition d’arbitrage en faveur du nucléaire civil iranien, optant à l’évidence pour une visibilité de plus en plus affirmée.

Continuer la lecture de Le « modèle turc », un serpent de mer polymorphe

Gérard Groc

En savoir plus sur Gérard Groc sur le site de l'Iremam.

More Posts - Website

À la découverte d’archives privées dans une oasis égyptienne

Mission à Kharga, décembre 2012 –

J’ai effectué en décembre 2012 un séjour d’une semaine à la mission archéologique de l’Institut français d’archéologie orientale (Ifao) à Douch, au sud de l’Oasis de Kharga, la plus méridionale des oasis égyptiennes du désert libyque. Ce séjour faisait partie d’une mission plus longue en Égypte, dans le cadre du programme de recherche « Archives privées dans l’Égypte ottomane et contemporaine », inscrit au quinquennal 2012-2016, dont je suis responsable. Kharga est à la source de ce programme. J’avais en effet été contacté il y a plusieurs années par Sylvie Denoix, directrice des études à l’Ifao, pour m’occuper d’un ensemble d’archives privées qui lui avaient été signalées, et dont le détenteur, résidant à Kharga, voulait confier le classement à l’Ifao. Cette proposition rejoignait des préoccupations plus anciennes de ma part sur la conservation et la disparition des papiers privés en Égypte. La mise à jour d’ensembles d’archives d’époque ottomane est en effet tout à fait exceptionnelle dans ce pays, pour des raisons qui méritent d’être élucidées. Puis l’accès à des archives privées inédites, et de préférence anciennes, est un rêve partagé par beaucoup d’historiens ; et c’était l’occasion d’élargir l’enquête, de coordonner les efforts du petit nombre de personnes qui s’y intéressent, et pourquoi pas, de les réunir avec les détenteurs de papiers de famille qui ont accepté de les confier aux mains d’historiens.

Continuer la lecture de À la découverte d’archives privées dans une oasis égyptienne

Nicolas Michel

En savoir plus sur Nicolas Michel sur le site de l'Iremam.

More Posts - Website

Vers un renouveau des études soudanaises en France?

Programme de la journée

Le Soudan, les deux Soudans depuis l’indépendance du Sud en juillet 2011, ont toujours été un objet de recherche marginal, si ce n’est insolite, dans le paysage académique français et plus largement francophone. Ceci est sans doute dû, dans une large mesure, à la situation de « marginalité multiple » (Ali Mazrui 1971) caractéristique du Soudan à l’ère contemporaine: il s’agit d’un espace frontière entre le Moyen-Orient et l’Afrique et, à l’intérieur du continent africain, d’une région charnière entre l’Afrique arabophone et l’Afrique anglophone, l’Afrique musulmane et l’Afrique chrétienne, l’Afrique de l’ouest et l’Afrique de l’est. A ce que mit en avant Mazrui il y a plus de quarante ans, il faut ajouter, en ce qui concerne l’expérience impériale/coloniale du Soudan, les impérialismes successifs que connut le pays (ottomano-égyptien de 1820 à 1885 et anglo-égyptien de 1899 à 1956), l’anomalie légale que constituait le Condominium anglo-égyptien et le rattachement du Soudan au Foreign Office britannique plutôt qu’au Colonial Office durant la première moitié du XXe siècle. En outre, le Soudan ne fut jamais la cible d’un mouvement de colonisation important en provenance de la métropole, à la différence du Kenya par exemple. C’est pourquoi le Soudan a suscité un intérêt limité dans l’ex-métropole britannique, tant dans la production littéraire et cinématographique « populaire » que dans l’univers académique. Enfin, l’obstacle linguistique a contribué à reléguer le Soudan à la périphérie des recherches universitaires francophones.

Continuer la lecture de Vers un renouveau des études soudanaises en France?

Iris Seri-Hersch

Iris Seri-Hersch est Maître de conférences en histoire contemporaine du monde arabe au Département d'études moyen-orientales, Aix-Marseille Université et chercheuse à l'IREMAM à Aix-en-Provence, France. Ses travaux portent sur l'histoire contemporaine du Soudan et de l'espace israélo-palestinien. Elle s'intéresse aux problématiques coloniales et impériales, aux questions éducatives, aux pratiques historiographiques, aux mémoires sociales et aux processus d'appropriation spatiale sur ces terrains en conflit.

More Posts - Website

Remonter « la route de la soie » entre la Chine et l’Algérie. Notes de terrain à Yiwu

 Yiwu - Exotic street (S. Belguidoum, 2012)
Yiwu – Exotic street (S. Belguidoum, 2012)

Ce séjour terrain effectué du 11 au 18 juillet 2012 à Yiwu (Chine) en compagnie d’Olivier Pliez, géographe et chercheur au LISST, s’inscrit dans le cadre d’une recherche en cours sur les routes, les réseaux et les places marchandes transnationales en Algérie (Espaces Urbains Transnationaux de l’Algérie Contemporaine – EUTAC).

Continuer la lecture de Remonter « la route de la soie » entre la Chine et l’Algérie. Notes de terrain à Yiwu

Une revue marocaine presque introuvable… sauf à la médiathèque !

Par Marie-Pierre Oulié et Annick Richard –

En  juin 2012, la médiathèque  a accueilli Christian Neugebauer, enseignant-chercheur et doctorant au CENTRUM FÜR NAH- UND MITTELOST-STUDIEN (CNMS) – Centre d’études sur le Proche et Moyen Orient- de l’université de Marburg, en Allemagne.  Sous la direction du professeur Rachid Ouaissa, sa  thèse porte sur  « les investissements directs étrangers au Maroc et leur influence sur la stabilité  du système politique au Maroc ».

Continuer la lecture de Une revue marocaine presque introuvable… sauf à la médiathèque !

C’est quoi le « THATCamp », Paris 2012 ?!

Par Sabine Partouche,  Danielle Rouvier et François Siino –

 

The Humanities And Technology Camp (THATCamp) est une « non-conférence » sur les Digital humanities dont la première édition s’est déroulée en 2008 au Center for History and New Media (CHNM) de l’Université George Mason à Washington. Deux étudiants qui revenaient d’un colloque particulièrement ennuyeux ont pris l’initiative d’organiser leur non-conférence… et depuis, plusieurs ThatCamp ont vu le jour sur la scène internationale.

Continuer la lecture de C’est quoi le « THATCamp », Paris 2012 ?!