Turquie : l’électoralisme et ses impasses

Une élection locale vient de se dérouler en Turquie, le 23 juin dernier (2019), qui retentit comme un véritable échec du parti AKP, au pouvoir depuis 2002, et au premier chef de son dirigeant, Recep Tayyip Erdogan. Cette élection aurait fort bien pu ne garder qu’une dimension locale, quoique Istanbul concentre sur presque tous les registres une grande part de la Turquie, mais elle a pris une dimension retentissante, au national comme à l’international Continuer la lecture de Turquie : l’électoralisme et ses impasses

Jihadisme, vengeance et tragédie : une approche dramaturgique de la violence

Par Myriam Benraad
Politiste, chercheuse associée à l’Iremam

Cette contribution vise à mettre en exergue l’influence fondamentale de la vengeance dans la violence jihadiste contemporaine. La majorité des attentats au Moyen-Orient, en Europe et partout ailleurs dans le monde sont en effet bien souvent commis en son nom, et les chefs des groupes composant la nébuleuse radicale s’en réclament sans la moindre ambiguïté. Ainsi, dès les premières heures de la guerre américaine en Irak, le Jordanien Abou Mousab al-Zarqawi, père fondateur de l’État islamique, en faisait la clé de voûte de son combat, tout entier convaincu d’être venu défaire les armées occidentales pour sauver l’honneur bafoué des fidèles sunnites et infliger une défaite cinglante aux Etats-Unis et leurs alliés. Avant lui, Oussama ben Laden, mentor du jihad global, en avait fait un devoir. La vengeance est ainsi centrale au récit jihadiste, et plus encore consubstantielle à son drame. Continuer la lecture de Jihadisme, vengeance et tragédie : une approche dramaturgique de la violence

Cerner l’affaire Jamal Khashoggi

Lecture dans la pensée et l’engagement d’un journaliste libéral disgracié


Par Moustapha Bassiouni
Docteur en Science politique, Sciences Po Lyon/Triangle, Sciences Po Aix/IREMAM1

« La parole est plus tranchante qu’un sabre affûté. »
Hakim Meysari, poète persan, Xe siècle

L’assassinat du journaliste libéral Jamal Khashoggi en octobre 2018 peut s’expliquer par sa tendance à rompre avec une obligation relevant des pratiques de l’autoritarisme politique saoudien. Il a enfreint le principe de la totale loyauté imposée par l’élite royale au monde journalistique et intellectuel, notamment en période de crise. En s’affranchissant de la tutelle politique sur les médias, en particulier, et sur la société, en général, le collaborateur du Washington Post, réfugié aux États-Unis, a commis l’impardonnable. Il a fait prévaloir la libre expression de ses positions et sa neutralité professionnelle, contrariant ainsi les orientations de la politique des gouvernants.

Continuer la lecture de Cerner l’affaire Jamal Khashoggi

  1. *Photo à la une : compte Twitter de Jamal Khashoggi. Capture d’écran par l’auteur. Source : https://twitter.com/jkhashoggi?lang=fr, consulté le 16 mars 2019. []

Histoire d’une longue transgression

Une préface de Pascal Ménoret à
Understanding Political Islam
de François Burgat

 

Comprendre l'islam politique. F.Burgat, 2016.En 2016 paraissait la version française de l’ouvrage de François Burgat Comprendre l’Islam politique. Une trajectoire de recherche sur l’altérité islamique, 1973-2016 (éditions la découverte). À l’occasion de la parution imminente en anglais de l’ouvrage (Manchester University Press), les Carnets de l’Iremam publient (en français) la préface inédite que Pascal Ménoret (Brandeis University) a rédigée pour les lecteurs anglophones de cette nouvelle édition.

°°°

L’ouvrage que vous avez en main résume les avancées d’un chercheur français qui s’est évadé d’une confortable enclave occidentale pour analyser l’un des courants politiques les moins compris : l’activisme islamique. Continuer la lecture de Histoire d’une longue transgression

L’éducation en Arabie : entre mainmise conservatrice et velléités modernisatrices

Les évolutions d’une politique publique au prisme du témoignage d’un pédagogue libéral saoudien

Par Moustapha Bassiouni1
Docteur en Science politique, Sciences Po Lyon/Triangle, Sciences Po Aix/IREMAM

Le parcours professionnel d’Ahmad al-‘Issa apporte des éclairages sur le déclin de l’autorité du corps wahhabite après des décennies d’ingérences dans la formation des nouvelles générations en Arabie saoudite. Le récit de vie et la pensée de ce pédagogue formé aux États-Unis constituent un miroir des évolutions de la politique publique en matière d’éducation depuis les années 1960 (1/3). Co-fondateur de l’université privée al-Yamama, il livre un témoignage détaillé de ses expériences et conflits avec ses détracteurs, mettant en évidence la problématique de réforme de l’école et de l’université saoudiennes (2/3). Par ailleurs, son destin semble être précurseur de la modernisation en cours dans l’Arabie post-wahhabite de Mohammed Bin Salman (3/3).

L’école et l’université saoudiennes oscillent toujours entre deux tendances antagonistes : le conservatisme religieux face au modernisme pédagogique et intellectuel. Pour les gardiens de l’orthodoxie wahhabite du royaume, Continuer la lecture de L’éducation en Arabie : entre mainmise conservatrice et velléités modernisatrices

  1. Crédits photo à la une Moustapha Bassiouni. Trad. « (…) Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis. Je ne veux que la réforme, autant que je le puis (…) » Sourate Hud – verset 88. []

L’islam en France… Quel(s) rapport(s) ?

En 2016 et 2018, deux rapports publiés sur l’ « islam français » et sur « la fabrique de l’islamisme » se proposent respectivement d’« imaginer une nouvelle organisation de l’islam en France » et de répondre « au développement de l’islamisme en France et en Europe ». Ces volumineux exposés (172 et 615 pages) sont tous deux signés par Hakim El Karoui, présenté comme un expert « Monde arabe, islam » sur le site de l’Institut Montaigne, think-tank libéral qui publie en ligne les deux volumes. Le contenu de ces deux rapports a été condensé sous forme d’essai grand public (prolongé d’un chapitre réglant des comptes avec des intellectuels en vue) et publié chez Gallimard en 2018 sous le titre « L’islam, une religion française ».
Cette production, abondamment relayée dans les médias, a suscité dans l’opinion débats et réserves. Comme la question de l’organisation de l’islam en France est à l’agenda gouvernemental, l’Iremam a décidé d’en suivre les péripéties, en y invitant les chercheurs intéressés d’autres laboratoires. Une première réunion s’est tenue à cette fin le 23 octobre 2018, autour des travaux de Hakim El Karoui. Y participaient Myriam Catusse, Philippe Cassuto, Franck Frégosi, Vincent Geisser, Jean-Robert Henry, Françoise Lorcerie, Ahmed Mahiou, Norig Neveu, Sabine Partouche, Thomas Pierret, François Siino et Nadjet Zouggar.
En voici un écho. Continuer la lecture de L’islam en France… Quel(s) rapport(s) ?