Hommage à Omar Carlier

L’historien Omar Carlier est décédé le 22 octobre 2021. Ses collègues et amis d’Oran, Aix-en-Provence et Paris lui rendent hommage. On lira ci-dessous les textes de Belkacem Benzenine, Didier Guignard, Jean-Robert Henry et Françoise Lorcerie ainsi que Benjamin Stora.

 

In Memoriam
Omar Carlier

Par Belkacem Benzenine
Chercheur au CRASC (Oran)

Après une longue lutte contre la maladie, Omar Carlier s’est éteint à Enghien-les-Bains, le 22 octobre 2021.
Installé à Oran depuis 1969 comme jeune Volontaire du service national actif, Omar Carlier est rapidement devenu, comme il le reconnait lui-même « l’un de ses citoyens atypiques (de l’Algérie), conservant avec lui des liens indéfectibles, par-delà le malheur des temps ». Continuer la lecture de Hommage à Omar Carlier

Du choc esthétique à la quête de connaissances

Quelques pistes de recherches autour du film « Princes et Vagabonds » [1]

Par Fabienne Le Houérou
Directrice de recherche au CNRS – Iremam
Fellow à l’Institut Convergences Migrations

Le sujet

Je m’intéresse aux migrations forcées et volontaires depuis une thèse soutenue en 1989, sur les migrations italiennes en Éthiopie, à l’époque du fascisme questionnant la nature d’une migration de type fasciste. Depuis cette thèse, j’ai essentiellement travaillé sur les migrations postcoloniales notamment en Égypte et au Soudan. Depuis 2008, je souhaitais accéder à une dynamique de recherche comparatiste et tenter de saisir convergences et ruptures des phénomènes migratoires du monde arabe avec le monde indien et asiatique. C’est dans cet esprit et cette approche que j’ai débuté une étude de la diaspora tibétaine en Inde en 2008. Ces recherches ont été conduites en collaboration avec un anthropologue indien de l’université de Shillong et du Sikkim, elles ont débouché, dans un premier temps, à une mise en résultat filmique Continuer la lecture de Du choc esthétique à la quête de connaissances

Le Mzab de l’extinction. Une idéalité à reprendre en sous-œuvre

Par Sidi Mohammed el Habib Benkoula*,
avec la participation de Robert Doisy**

 

Je crois que le Mzab à l’architecture vernaculaire fait partie des sujets algériens « sacrés » qui ont le plus passionné les architectes et les urbanistes. Il a rassuré la plupart dans la conception de l’architecture qui a des origines dans l’histoire de la construction, mais aussi de la construction qui acquiert une consolidation spatiale et cosmique dans l’idée que la société/communauté (type mozabite) se fait d’elle-même. Plus qu’Alger qui a rayonné grâce à son cosmopolitisme historique dans le monde méditerranéen Continuer la lecture de Le Mzab de l’extinction. Une idéalité à reprendre en sous-œuvre

Le ‘Document’ de Hamas (2017) ou l’ouverture comme garante des invariants

Le 1er mai 2017, le Mouvement de la Résistance Islamique-Hamas promulguait un « Document of General Principles and Policies » (وثيقة المبادئ والسياسات العامة), adopté par ses instances représentatives après plusieurs années de débats. La lecture que je propose ici opère un constant va-et-vient entre le texte lui-même et, d’une part, un corpus de communiqués du mouvement et de déclarations antérieures de ses dirigeants dont bien évidemment la Charte de 1988 et, d’autre part, les positions de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). Avec ce Document, Hamas assume explicitement sa vocation à figurer comme l’un des éléments du mouvement palestinien de libération nationale. L’originalité du texte tient à l’absence de références religieuses explicites et à la multiplicité de clins d’œil aux positions tenues par l’OLP dans les années 1970. La seule nouveauté réside dans la mention de la résistance armée comme choix stratégique. Le Document, cependant, est une oeuvre subtile et ses silences sont tout aussi porteurs de sens que ses énoncés. Ainsi, loin d’une approche véritablement séculière, ses auteurs apparaissent bien comme avoir simplement opté de taire les fondements religieux, sans bien évidemment les renier, d’assertions exprimées la plupart du temps en termes quant à eux séculiers. Le Document pourrait exprimer une sorte de pari sur l’avenir quand la génération des Mahmoud Abbas, à la tête de l’OLP et de l’Autorité palestinienne intérimaire d’autonomie (AP), et Salim Zaanoun, à la tête du Conseil national palestinien, est appelée à disparaître à plus ou moins brève échéance et que s’annonce périodiquement l’annexion à Israël de nouvelles terres palestiniennes. Alors que l’OLP et l’AP se révèlent incapables d’offrir une vision d’avenir, prisonnières de la seule logique de survie dans la préservation d’acquis le plus souvent financiers et individuels, Hamas viserait ainsi à redonner de la profondeur aux politiques qu’il a menées à Gaza tout en cherchant à élargir ses bases. Continuer la lecture de Le ‘Document’ de Hamas (2017) ou l’ouverture comme garante des invariants

Aux marges du salariat ?

Une enquête pluridisciplinaire
sur le travail au Liban

Par Myriam Catusse, Nizar Hariri et Michele Scala

Cet automne 2019, au moment où est publié ce billet, la société libanaise connait un mouvement social de grande ampleur. Elle combine des protestations contre des mesures économiques jugées insupportables socialement et injustes politiquement, mais aussi contre la nature même du régime. Cette exceptionnelle effervescence collective bruisse depuis plusieurs mois, alors que le Parlement discutait d’un projet de loi du budget instaurant des mesures d’austérités « sans précédent dans son histoire » aux dires du Premier ministre, négociées avec les créanciers du pays. Au cours du printemps 2019, enseignants du public, magistrats, travailleurs hospitaliers ou portuaires, employés de la Banque centrale mais aussi, plus exceptionnel, retraités de l’armée ont fait grève ou ont occupé des places publiques pour protester contre l’annonce de réductions de leurs pensions ou encore la détérioration des conditions d’emploi dans leurs secteurs. Continuer la lecture de Aux marges du salariat ?

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search