Histoire d’une longue transgression

Une préface de Pascal Ménoret à
Understanding Political Islam
de François Burgat

 

Comprendre l'islam politique. F.Burgat, 2016.En 2016 paraissait la version française de l’ouvrage de François Burgat Comprendre l’Islam politique. Une trajectoire de recherche sur l’altérité islamique, 1973-2016 (éditions la découverte). À l’occasion de la parution imminente en anglais de l’ouvrage (Manchester University Press), les Carnets de l’Iremam publient (en français) la préface inédite que Pascal Ménoret (Brandeis University) a rédigée pour les lecteurs anglophones de cette nouvelle édition.

°°°

L’ouvrage que vous avez en main résume les avancées d’un chercheur français qui s’est évadé d’une confortable enclave occidentale pour analyser l’un des courants politiques les moins compris : l’activisme islamique. Continuer la lecture de Histoire d’une longue transgression

L’éducation en Arabie : entre mainmise conservatrice et velléités modernisatrices

Les évolutions d’une politique publique au prisme du témoignage d’un pédagogue libéral saoudien

Par Moustapha Bassiouni1
Docteur en Science politique, Sciences Po Lyon/Triangle, Sciences Po Aix/IREMAM

Le parcours professionnel d’Ahmad al-‘Issa apporte des éclairages sur le déclin de l’autorité du corps wahhabite après des décennies d’ingérences dans la formation des nouvelles générations en Arabie saoudite. Le récit de vie et la pensée de ce pédagogue formé aux États-Unis constituent un miroir des évolutions de la politique publique en matière d’éducation depuis les années 1960 (1/3). Co-fondateur de l’université privée al-Yamama, il livre un témoignage détaillé de ses expériences et conflits avec ses détracteurs, mettant en évidence la problématique de réforme de l’école et de l’université saoudiennes (2/3). Par ailleurs, son destin semble être précurseur de la modernisation en cours dans l’Arabie post-wahhabite de Mohammed Bin Salman (3/3).

L’école et l’université saoudiennes oscillent toujours entre deux tendances antagonistes : le conservatisme religieux face au modernisme pédagogique et intellectuel. Pour les gardiens de l’orthodoxie wahhabite du royaume, Continuer la lecture de L’éducation en Arabie : entre mainmise conservatrice et velléités modernisatrices

  1. Crédits photo à la une Moustapha Bassiouni. Trad. « (…) Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis. Je ne veux que la réforme, autant que je le puis (…) » Sourate Hud – verset 88. []

L’islam en France… Quel(s) rapport(s) ?

En 2016 et 2018, deux rapports publiés sur l’ « islam français » et sur « la fabrique de l’islamisme » se proposent respectivement d’« imaginer une nouvelle organisation de l’islam en France » et de répondre « au développement de l’islamisme en France et en Europe ». Ces volumineux exposés (172 et 615 pages) sont tous deux signés par Hakim El Karoui, présenté comme un expert « Monde arabe, islam » sur le site de l’Institut Montaigne, think-tank libéral qui publie en ligne les deux volumes. Le contenu de ces deux rapports a été condensé sous forme d’essai grand public (prolongé d’un chapitre réglant des comptes avec des intellectuels en vue) et publié chez Gallimard en 2018 sous le titre « L’islam, une religion française ».
Cette production, abondamment relayée dans les médias, a suscité dans l’opinion débats et réserves. Comme la question de l’organisation de l’islam en France est à l’agenda gouvernemental, l’Iremam a décidé d’en suivre les péripéties, en y invitant les chercheurs intéressés d’autres laboratoires. Une première réunion s’est tenue à cette fin le 23 octobre 2018, autour des travaux de Hakim El Karoui. Y participaient Myriam Catusse, Philippe Cassuto, Franck Frégosi, Vincent Geisser, Jean-Robert Henry, Françoise Lorcerie, Ahmed Mahiou, Norig Neveu, Sabine Partouche, Thomas Pierret, François Siino et Nadjet Zouggar.
En voici un écho. Continuer la lecture de L’islam en France… Quel(s) rapport(s) ?

Des Turcs au Maroc : état des lieux d’un dispositif d’influence

Ce premier séjour de terrain au Maroc (financé par le programme WAFAW) avait pour objectif d’explorer l’impact de la crise politique et sociétale turque qui sévit depuis 2013 sur le dispositif d’influence turc au Maroc. S’inscrivant dans une étude sociologique de l’État turc ayant pour entrée la politique extérieure, il s’agissait d’interroger diplomates, enseignants et hommes d’affaires résidant au Maroc de sorte à retracer leur parcours individuel et afin de voir comment Continuer la lecture de Des Turcs au Maroc : état des lieux d’un dispositif d’influence

Erdogan : l’ambivalence d’une victoire

La victoire de l’AKP et de Erdogan, lors du referendum du 15 avril dernier (2017), est incontestable. Les chiffres pour le Oui atteignent 51,41% des suffrages, ceux pour le Non 48,59%, pour une participation globale chiffrée à 85,43% (une des plus fortes depuis l’arrivée au pouvoir de l’AKP) ;  la question posée par le referendum a donc été approuvée à la majorité absolue. Pourtant, on ne peut s’empêcher de trouver cette victoire fragile car ambivalente. Continuer la lecture de Erdogan : l’ambivalence d’une victoire

El Eulma (Algérie), anatomie d’une place emblématique du commerce transnational

Par Saïd Belguidoum[1], Saïd Chouadra[2], Nadir Alikhodja[3]

El Eulma est devenue la place emblématique du commerce transnational en Algérie. En une vingtaine d’années, ce qui était un petit marché de gros et demi-gros de la droguerie et de la quincaillerie s’est imposé comme le lieu incontournable de l’approvisionnement en biens domestiques et en petit outillage industriel de toute l’Algérie. Son souk « Dubaï », également appelé Shâra’ par la population locale, est la principale centralité commerciale des biens domestiques de tout le pays, attirant Continuer la lecture de El Eulma (Algérie), anatomie d’une place emblématique du commerce transnational