SALHI Abdelkader

Doctorant depuis octobre 2009

.

Contact: aek_salhi@yahoo.fr

Directeurs de thèse: Ali Bensaad, IREMAM et Marc Côte, professeur émérite à l’Université de Provence

.

Sujet de thèse

Le système oasien et sa durabilité face à la dynamique socio-économique de la zone de Ouargla.

.

Résumé

Le système agricole oasien, raison centrale de la sédentarisation humaine dans le désert, paraît incontournable dans la région de Ouargla car il y joue un rôle identitaire fondamental, d’équilibre et de stabilité régionale.

Le territoire perd, au fil du temps, ses caractéristiques « ksouriennes » et agro-rurales pour devenir de plus en plus urbanisé (d’une façon dite moderne). Dans le cadre de la présente étude, nous essayerons d’analyser les processus d’empiétement des (extensions urbaines) villes sur les palmeraies, la dégradation de l’oasis de Ouargla sous le double effet de l’urbanisation anarchique et du phénomène d’émigration non régulée d’une main d’œuvre extérieure à la région. Nous tenterons également d’envisager, autant que possible, les remèdes pouvant être préconisés pour la sauvegarde de ce système ingénieux millénaire.

Ouargla est considéré, depuis l’antiquité, comme un carrefour important et un centre d’une activité commerciale séculaire pour les caravanes et les nomades. Stimulé par la découverte du pétrole et les différents programmes et plans de développement, Ouargla (appelée autre fois capitale des oasis) est devenu le centre vital de l’industrie pétrochimique du pays. Ce qui lui permet d’attirer une main d’œuvre locale et étrangère très importante, favorisant par là son développement.

Le choix de l’oasis de Ouargla répond aux préoccupations suivantes :

– La continuité dans l’espace des palmeraies du Ksar, Rouissat et celles d’Ain Beida,

– L’importance de l’empiétement de la ville sur le milieu agricole.

– La dynamique territoriale très remarquable de la zone,

– Le caractère préoccupant du phénomène de l’urbanisation au point où il n’exclu aucune parcelle d’espace non bâti, terrain agricole  fut-il, ou autre,

– La capitalisation en cours d’érosion d’une expérience et d’un savoir faire ancestral,

– L’indisponibilité des terrains agricoles permettant l’extension de l’oasis actuelle.

Dans l’analyse, nous mettons l’accent, en particulier, sur la dynamique évolutive des populations de l’oasis dans le temps ainsi qu’aux transformations subies par la palmeraie. Par ailleurs, nous intéressons au processus d’urbanisation ainsi qu’à la relation existante entre les villes et l’agriculture périurbaine. Nous mettons enfin un accent distinctif sur l’analyse des évolutions diachroniques des cartes relatives à cette oasis.

Pour cette étude, nous proposons de partir d’un problème central, celui de l’urbanisation, qui peut sans doute être une porte d’entrée fédératrice pour une recherche transdisciplinaire. L’urbanisation permet de poser certaines questions sur le devenir des cités sahariennes et de l’agriculture oasienne mais la vision d’ensemble : oasis-urbanisation-population et la viabilité des systèmes d’interrelations (systèmes de production, systèmes de subsistance) qui relient les 3 composantes restent la base de notre approche. Cette approche favorise également l’analyse de la participation des acteurs locaux et la valorisation de leurs savoirs traditionnels, dans le but de perdurer le système oasien millénaire.

Pour ce faire, notre travail de terrain sera basé essentiellement sur :

– une analyse des ressources bibliographiques (documentation et internet) en plus des  statistiques évolutives dans le temps des différentes structures

– des enquêtes à mener auprès des agriculteurs, les responsables du secteur de l’agriculture, celui de l’urbanisme, les enseignants de l’université et certains citoyens (personnes ressources : « le conseil des sages ») ayant un droit de regard sur le thème choisi

– analyse de la cartographie aérienne réalisée à différents temps, avec une comparaison à celle réalisée actuellement avec Google Earth.

Une fois l’étude réalisée, nous espérons arriver à tirer des conclusions, non pas de simples recommandations, mais des scénarios qui nous permettront d’esquisser le devenir de cette oasis à plus ou moins le long terme (d’ici 20 à 30 ans).

.

Domaines de recherche

Dynamique territoriale

Déperdition du savoir faire ancestral

Rapports entre histoire et constructions identitaires

Phénomène de l’urbanisation dans les oasis

 

Affiliations scientifiques

– Institut de Recherches et d’Etudes sur le Monde Arabe et Musulman (IREMAM), Aix-en-Provence

Université de Provence (Aix-Marseille 1), Aix-en-Provence

.

Études  & diplômes

– 1988 : Diplôme Ingénieur des sciences agronomiques appliquées, option agronomie saharienne

– 2008 : Diplôme de Master Recherche (M2) Innovation & Développement des Territoires Ruraux (IDTR)

– 2009 : Diplôme de Master of Science du CIHEAM

.

Formations spécialisées

– Formation en méthodologie de vulgarisation de formateurs de la zone du projet de l’Oued Righ, CFVA Sidi Mahdi, Wilaya de Ouargla, dans le cadre du projet BIRD financé par la Banque Mondiale, du Septembre à Novembre 1994.

– Formation aux bases de données dans le cadre du PDGDRS, (BRLi, Nîmes ; France), Mars 1998.

– Formation au Système de Gestion de Bases de Données (SGBD) sur Microsoft ACCESS dans le cadre du PDGDRS, Alger : Juillet 1998.

– Formation aux Bases de Données dans le cadre du PDGDRS, (ANTEA, Orléans ; France), Septembre 1998.

– Formation au Système d’Information Géographique (SIG) sur (MapInfo) dans le cadre du PDGDRS, Ouargla : Novembre 1998.

– Formation sur Visual Basic dans le cadre du PDGDRS, Alger : Décembre 1998.

– Formation aux Bases de Données dans le cadre du PDGDRS, (ANTEA, Orléans ; France), Juin 1999.

– Formation aux Bases de Données (Access) et Microsoft Power Point, Ouargla, Mai-Juin 2004.

 

Communications à des colloques internationaux

Effets de l’urbanisation sur la durabilité du système oasien. Cas de l’oasis de Ouargla (Algérie). Colloque International : « Le Sahara et ses marges : enjeux et perspectives de territoires en mutation », Besançon (France), juin 2009.

– La durabilité du système oasien millénaire, appliqué au cas de l’oasis de Ouargla (Algérie). Séminaire International : « Protection et préservation des écosystèmes sahariens ». Université Kasdi Merbah Ouargla, Décembre 2009.

.

Interventions dans des séminaires universitaires

– Symposium Maghrébin sur le dromadaire, (Algérie, Ouargla : Septembre 1987).

– Séminaire Maghrébin sur la phoeniciculture, (Algérie, El Oued : Décembre 1989).

– Symposium Algéro-Canadien sur les blés (Algérie, El Aurassi, Novembre 1991).

– Journées nationales sur le Djebbar, (Touggourt, Wilaya de Ouargla : Avril 1994).

– Étude de faisabilité d’agro-alimentaires dans la zone de Gassi Touil (Projet AGS Sonatrach), 1993/1994.

– Journée mondiale de l’alimentation et l’agriculture, (Algérie, Ouargla : Octobre 1994).

– Regroupement sur la réhabilitation de l’agriculture oasienne, qui consistait à la mise en œuvre de la synergie et de la convergence des actions multi-sectorielles en vue de l’élaboration de projets intégrés, (Algérie, ANAT El Kouba, Septembre 1997).

– Membre de la cellule responsable de l’opération « réhabilitation de la palmeraie  au  niveau  des Wilayate du sud »  de 1994 à 1998.

– Participation à la réunion préparatoire du projet RAB/94/G41, wilaya de Ghardaïa, juillet 1997, qui consistait au choix de sites pour la protection de la diversité phoenicicole.

– Membre permanent du Bureau de Suivi et évaluation de l’étude (PDGDRS) Plan Directeur Général  du Développement des Régions Sahariennes dans le cadre du projet de coopération Algéro-Français, entre 1997 et 2000.

– Journées techniques sur les mécanismes d’échange de l’information géographique dans le secteur de l’agriculture et du développement rural, co-organisé par le CNTS et CERIST les 24 et 25 décembre 2002.

– Séminaire sur la communication pour le développement et la vulgarisation agricole, co-organisé par le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (DFRV) et l’Organisation Arabe du Développement Agricole (OADA), du 10 au 14 juin 2007.

.

Langues

Arabe               langue maternelle

Français           niveau académique écrit & oral

Anglais             niveau académique écrit & oral

.

Informatique   

Microsoft Word, Excel, PowerPoint, Access, Publisher,

DreamWeaver,

Programmation Delphi (Notions)

MapInfo,

Internet Explorer,

Adobe Photoshop.



Citer ce billet
La rédaction (2012, 20 mai). SALHI Abdelkader. Les carnets de l'IREMAM. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qf79