Une revue marocaine presque introuvable… sauf à la médiathèque !

Par Marie-Pierre Oulié et Annick Richard –

En  juin 2012, la médiathèque  a accueilli Christian Neugebauer, enseignant-chercheur et doctorant au CENTRUM FÜR NAH- UND MITTELOST-STUDIEN (CNMS) – Centre d’études sur le Proche et Moyen Orient- de l’université de Marburg, en Allemagne.  Sous la direction du professeur Rachid Ouaissa, sa  thèse porte sur  « les investissements directs étrangers au Maroc et leur influence sur la stabilité  du système politique au Maroc ».

Ce domaine a fait l’objet de peu de recherches.

C. Neugebauer a  passé cinq mois au Maroc afin de s’entretenir avec des investisseurs étrangers, des hommes d’affaires marocains, des membres de l’administration marocaine, des  journalistes, des syndicalistes et des professeurs marocains. Quatre-vingt-dix  entretiens ont été menés entre 2010 et fin 2011. De plus, il a effectué des recherches dans la presse marocaine notamment dans les hebdomadaires suivants, « L’économiste », « la vie économique »  et « Le journal  hebdomadaire ». C’est ce dernier  titre qui lui posait un véritable problème d’accès aux sources. En effet, il fut fondé en 1997 pendant la période de transition entre  la fin de règne d’Hassan II et les débuts de son fils Mohammed VI. Considéré comme l’un des titres les plus indépendants du pays, « Le journal hebdomadaire »  fut aussi  le plus critique envers l’affairisme de certaines personnalités proches du pouvoir.   A partir de 2000, de multiples pressions sont exercées par le régime (arrestations de journalistes, boycott publicitaire, procès de l’état, condamnation à de fortes amendes). Pressions qui aboutiront à sa fermeture en 2010.

Cette histoire mouvementée explique la difficulté rencontrée par ce chercheur pour  accéder à la totalité des archives du journal. Au terme de sa démarche, il constate qu’au Maroc, seulement un tiers des numéros est disponible à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, un autre tiers provient d’archives privées.

C’est  à la médiathèque de la MMSH que Christian Neugebauer a trouvé le dernier tiers de ces archives.

Il a d’abord pris contact avec Marie-Pierre Oulié, responsable des revues qui lui a précisé l’état de collection du titre. Assuré de trouver des numéros qu’il n’avait pas pu consulter jusque-là, il a effectué un court séjour à Aix-en-Provence pendant lequel la documentation a été mise à sa disposition.

En effet, nous disposons  de la quasi-totalité des numéros entre 1999 et 2010 grâce au  don direct du journal complété par ceux de chercheurs.

Pour en savoir plus :
Etat de la collection du « Journal hebdomadaire » à la médiathèque :
http://mediabase.mmsh.univ-aix.fr/flora_app/jsp/index_view_direct_anonymous.jsp?record=default:UNIMARC:119895

Ali Amar, journaliste et co-fondateur du « Journal hebdomadaire », a publié l’ouvrage Mohammed VI : le grand malentendu, paru chez Calmann-Lévy  en 2009.

Cet ouvrage, interdit au Maroc,  est disponible à la médiathèque.
http://mediabase.mmsh.univ-aix.fr/flora_app/jsp/index_view_direct_anonymous.jsp?record=default:UNIMARC:77798

 

Pour citer ce billet : Oulié Marie-Pierre et Annick Richard, « Une revue marocaine presque introuvable… sauf à la médiathèque ! », Carnets de l’IREMAM, 17 octobre 2012. [En ligne] http://iremam.hypotheses.org/534 (date de consultation)

 



Citer ce billet
Marie-Pierre Oulié (2012, 17 octobre). Une revue marocaine presque introuvable… sauf à la médiathèque ! Les carnets de l'IREMAM. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qf8q