Tous les articles par La rédaction

Histoire d’une longue transgression

Une préface de Pascal Ménoret à
Understanding Political Islam
de François Burgat

 

Comprendre l'islam politique. F.Burgat, 2016.En 2016 paraissait la version française de l’ouvrage de François Burgat Comprendre l’Islam politique. Une trajectoire de recherche sur l’altérité islamique, 1973-2016 (éditions la découverte). À l’occasion de la parution imminente en anglais de l’ouvrage (Manchester University Press), les Carnets de l’Iremam publient (en français) la préface inédite que Pascal Ménoret (Brandeis University) a rédigée pour les lecteurs anglophones de cette nouvelle édition.

°°°

L’ouvrage que vous avez en main résume les avancées d’un chercheur français qui s’est évadé d’une confortable enclave occidentale pour analyser l’un des courants politiques les moins compris : l’activisme islamique. Continuer la lecture de Histoire d’une longue transgression

L’éducation en Arabie : entre mainmise conservatrice et velléités modernisatrices

Les évolutions d’une politique publique au prisme du témoignage d’un pédagogue libéral saoudien

Par Moustapha Bassiouni1
Docteur en Science politique, Sciences Po Lyon/Triangle, Sciences Po Aix/IREMAM

Le parcours professionnel d’Ahmad al-‘Issa apporte des éclairages sur le déclin de l’autorité du corps wahhabite après des décennies d’ingérences dans la formation des nouvelles générations en Arabie saoudite. Le récit de vie et la pensée de ce pédagogue formé aux États-Unis constituent un miroir des évolutions de la politique publique en matière d’éducation depuis les années 1960 (1/3). Co-fondateur de l’université privée al-Yamama, il livre un témoignage détaillé de ses expériences et conflits avec ses détracteurs, mettant en évidence la problématique de réforme de l’école et de l’université saoudiennes (2/3). Par ailleurs, son destin semble être précurseur de la modernisation en cours dans l’Arabie post-wahhabite de Mohammed Bin Salman (3/3).

L’école et l’université saoudiennes oscillent toujours entre deux tendances antagonistes : le conservatisme religieux face au modernisme pédagogique et intellectuel. Pour les gardiens de l’orthodoxie wahhabite du royaume, Continuer la lecture de L’éducation en Arabie : entre mainmise conservatrice et velléités modernisatrices

  1. Crédits photo à la une Moustapha Bassiouni. Trad. « (…) Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis. Je ne veux que la réforme, autant que je le puis (…) » Sourate Hud – verset 88. []

L’islam en France… Quel(s) rapport(s) ?

En 2016 et 2018, deux rapports publiés sur l’ « islam français » et sur « la fabrique de l’islamisme » se proposent respectivement d’« imaginer une nouvelle organisation de l’islam en France » et de répondre « au développement de l’islamisme en France et en Europe ». Ces volumineux exposés (172 et 615 pages) sont tous deux signés par Hakim El Karoui, présenté comme un expert « Monde arabe, islam » sur le site de l’Institut Montaigne, think-tank libéral qui publie en ligne les deux volumes. Le contenu de ces deux rapports a été condensé sous forme d’essai grand public (prolongé d’un chapitre réglant des comptes avec des intellectuels en vue) et publié chez Gallimard en 2018 sous le titre « L’islam, une religion française ».
Cette production, abondamment relayée dans les médias, a suscité dans l’opinion débats et réserves. Comme la question de l’organisation de l’islam en France est à l’agenda gouvernemental, l’Iremam a décidé d’en suivre les péripéties, en y invitant les chercheurs intéressés d’autres laboratoires. Une première réunion s’est tenue à cette fin le 23 octobre 2018, autour des travaux de Hakim El Karoui. Y participaient Myriam Catusse, Philippe Cassuto, Franck Frégosi, Vincent Geisser, Jean-Robert Henry, Françoise Lorcerie, Ahmed Mahiou, Norig Neveu, Sabine Partouche, Thomas Pierret, François Siino et Nadjet Zouggar.
En voici un écho. Continuer la lecture de L’islam en France… Quel(s) rapport(s) ?

Filmer les réfugiés

Ce billet est l’introduction de l’ouvrage qui vient de paraître aux éditions L’Harmattan, dans la collection « Mondes en mouvement », Filmer les réfugiés. Cinéma d’Enquête. Études Visuelles. Subjectivité Assumée. Documentaires. Films Ethnographiques. Ethno-fictions ou Ego-fictions ? par Fabienne Le Houérou.

***

Ouvrage Filmer les refugies F Le HouerouPersévérer à utiliser les images animées comme heuristique scientifique s’est heurté à de telles difficultés qu’il me semblait important de revenir sur cette méthodologie avec le plus d’exhaustivité possible en évitant les prétentions à la vérité absolue. Depuis que j’utilise des documentaires et des rushes filmés dans mes démonstrations scientifiques sur mes objets de recherche, je constate que tous les universitaires et chercheurs ont des idées bien arrêtées sur la science et sur la scienticité. D’aucuns s’accrochent à un inventaire ou à une nomenclature de normes qui seraient scientifiques en exclusion du reste. Cette attitude exclusive, pour rassurante et authentifiante qu’elle puisse être ne saurait toutefois demeurer fixe et figée. La science bouge, varie et se transforme, comme toute activité humaine. Elle ne procède pas d’un livre sacré et immuable mais d’un corpus de connaissances sans cesse renouvelé et récusé. Dans une navette qui va de l’exploratoire vers la preuve. Continuer la lecture de Filmer les réfugiés

« D’Ali à Roger » : une exégèse de la négociation par Saeb Erakat

Par Robin Beaumont et Xavier Guignard *

En 2013 paraît sous la plume de Saeb Erakat, négociateur en chef palestinien et actuel Secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP),ʿanāṣir al-tafāwuḍ bayn ʿAlī wa Rūjir Fīshr (Éléments de négociation d’Ali à Roger Fisher), publié en anglais sous le titre Imam Ali bin Abi Taleb and Negotiations[1]. Dans ce livre de quelque 180 pages dans sa version arabe, l’artisan palestinien du « processus de paix » dresse une comparaison entre les principes et méthodes de négociation proposés par Robert Fisher (1922-2012), célèbre théoricien des peace studies[2] et directeur du Program on Negotiation de l’université d’Harvard, et ceux prêtés à ʿAlī ibn Abī Ṭālib (mort en 661, ci-après « Ali »). Erakat y présente les « sept éléments » de la négociation identifiés par Fisher pour les retrouver dans l’activité diplomatique du Prophète Muḥammad avec ses adversaires mecquois, avant d’exposer la pratique politique d’Ali et d’en tirer les principes directeurs – les sept mêmes que ceux de Fisher, auxquels viennent s’ajouter cinq éléments originaux. Dans une dernière partie, Erakat relit l’épisode de la confrontation entre Ali et son principal opposant, Muʿāwiyya, à l’aune des principes qu’il a identifiés, pour écrire une histoire « inédite » du négociateur Ali et souligner la portée de sa pensée politique sur des objets tels que l’État ou la citoyenneté.

Il n’en fallait pas davantage pour que les auteurs de ce billet Continuer la lecture de « D’Ali à Roger » : une exégèse de la négociation par Saeb Erakat

En Syrie, quelles options pour l’opposition démocratique ?

Dans le cadre d’une journée d’études co-organisée le 30 mars 2016 à l’Iremam par François Burgat (ERC-WAFAW IREMAM) et Gérard Groc (AMU-IREMAM), Salam Kawakibi, politologue et directeur adjoint de l’Initiative de réforme arabe (Arab Reform Initiative), ex responsable de l’antenne de l’Ifpo à Alep,  évoque ici les ressorts sectaires de la crise et les conditions  nécessaires à son dépassement.

Gauches – Islamistes en Égypte

* par Stéphane Lacroix
(IEP Paris – WAFAW)

En mai 2015, le colloque  « Gauches-Islamistes : pourquoi tant de haine ? Historicité et actualité, défis et réponses à la fracture idéologique des oppositions arabes » se tenait à Aix-en-Provence sous l’égide du programme WAFAW (When Authoritarianism Fails in the Arab World, European Research Council), de l’Institut américain des universités (IAU), de l’Institut de recherche et d’études sur le monde arabe et musulman (Iremam), et de la Fondation Camargo. Stéphane Lacroix, organisateur du panel Égypte, donne les clés de lecture permettant de contextualiser les discussions animées et les entretiens réalisés avec les deux participants égytiens Amr Ezzat, jeune activiste et blogueur, et Abdel Mawgoud al-Dardiri, cadre en exil des Frères musulmans… Voir aussi les billets précédents  Gauche-islamistes en Algérie…
  « Se réveiller conservateur, s’endormir progressiste » : le dialogue entre mouvements de gauche et islamistes en Tunisie
Continuer la lecture de Gauches – Islamistes en Égypte