Archives de catégorie : Retours d’expérience

Mille et Une Histoires… Conversation avec l’historien Jean-Claude Garcin

 

Jean-Claude Garcin 2014Jean-Claude Garcin est spécialiste d’histoire et de civilisation musulmane, ancien professeur des universités à Aix-en-Provence. À l’occasion de la parution de l’ouvrage Pour une lecture historique des Mille et Une Nuits. Essai sur l’édition de Būlāq (1835), 2013, Sindbad/Actes Sud, 805 p., il a bien voulu nous faire part de la genèse de ce projet et revenir sur le long et riche parcours d’historien qui a fait de lui un des meilleurs spécialistes du monde arabe médiéval (entretien filmé par Sabine Partouche et François Siino).

Continuer la lecture de Mille et Une Histoires… Conversation avec l’historien Jean-Claude Garcin

Le Yémen en 2014 : le fédéralisme… contre les motos et les drones ?

ERC WAFAW – CNRS, IREMAM

« Partout dans le monde arabe, les disciples de Hassan al-Banna ont cherché à réaffirmer
la présence de l’Islam dans les constitutions.
Au Yémen, à l’opposé, ce sont eux qui ont contribué à introduire
la constitution dans l’islam »[1]

Émergeant de la vieille ville de Sanaa, la mosquée du président Ali Abdallah Saleh : un président sortant qui est néanmoins demeuré solidement accroché dans le paysage politique © F. Burgat, 2014.
Émergeant de la vieille ville de Sanaa, la mosquée du président Ali Abdallah Saleh : un président sortant demeuré néanmoins solidement accroché dans le paysage politique
© F. Burgat, 2014

Pas plus qu’ailleurs, la « jeunesse révolutionnaire » yéménite, à l’avant scène du lancement de la révolte populaire, n’a été capable d’en contrôler le cours et d’en retirer les fruits politiques. Plus encore qu’ailleurs elle a été largement soutenue d’abord mais surtout dépassée ensuite par les formations préexistantes de l’opposition. « On a compris que nous avions perdu la main en réalisant que la principale estrade dressée sur la place du changement était gérée par l’Islah, qui a controlé ainsi l’agenda des principales animations » témoigne en ce sens Ibtissam al-Muttawakil, enseignante de littérature et poétesse réputée.

Continuer la lecture de Le Yémen en 2014 : le fédéralisme… contre les motos et les drones ?

Francois Burgat

En savoir plus sur François Burgat, CNRS IREMAM - ERC WAFAW

More Posts - Website

AntiAtlas des frontières : une expo chercheurs, artistes et nouvelles technologies

Une visite avec Cédric Parizot (CNRS/IREMAM/IMéRA), coordinateur de l’ensemble du projet de l’antiAtlas.

Ce billet s’adresse à celles et ceux qui ne pourront visiter d’ici le 1er mars 2014 cette exposition où chercheurs, artistes et nouvelles technologies se côtoient autour de la notion de frontières … ainsi qu’à celles et ceux qui auront la chance de se rendre à La Compagnie, lieu de création, 19 rue Francis de Pressensé, 13001 Marseille, (du jeudi au samedi de 15h à 19h) pour en appréhender les enjeux.

Continuer la lecture de AntiAtlas des frontières : une expo chercheurs, artistes et nouvelles technologies

La Libye en 2014 : du long « one man show » de Qadhafi, aux premiers pas de la société plurielle

ERC WAFAW – CNRS, IREMAM

"Éducation, justice, hygiène, équipement : les rêves  "ambitieux"  de la révolution libyenne" © F. Burgat, 2014
« Éducation, justice, hygiène, équipement : les rêves « ambitieux » de la révolution libyenne » © F. Burgat, 2014

« Le pouvoir au peuple », « Le peuple en armes » … « Des comités populaires partout »… Il est difficile de ne pas adopter la boutade qui circule à Tripoli trois ans après le soulèvement du 17 février 2011. L’utopique démocratie directe prônée par Qadhafi dans son petit Livre Vert serait-elle devenue réalité ? Si tel est le cas, cela n’a rien à voir avec les efforts de celui que sur la rive nord de la Méditerranée on avait un temps nommé « le bouillant colonel ». Mais tout, au contraire, avec son élimination physique sanglante sous les coups des milices révolutionnaires. C’est la levée du verrou que constituait en fait l’absolutisme du « Guide de la révolution » qui semble avoir fait entrer dans les faits la logorrhée démocratique derrière laquelle, pendant 42 ans, il avait masqué son pouvoir très personnel. Partout en Libye, les revendications politiques, si longtemps impossibles, se sont spectaculairement multipliées. Les nouvelles autorités, dûment élues, peinent à satisfaire le flot de demandes multiformes, au point qu’ici et là, les postures de défiance des nostalgiques de l’ordre qadhafien commencent à s’afficher. « Qadhafi, les Libyens en avaient peur et tout le monde obéissait. C’était un homme fort ! Moi Qadhafi, je l’aime ! Les Libyens, je pense qu’ils rêvent d’avoir quatre Qadhafi ! » ou encore « Les Tunisiens ont une armée ou une police, les Égyptiens en ont autant. Nous, on a rien ! Les policiers de Qadhafi, on s’en est débarrassé ! Mais il nous faut un État, il nous faut une police ».

Continuer la lecture de La Libye en 2014 : du long « one man show » de Qadhafi, aux premiers pas de la société plurielle

Francois Burgat

En savoir plus sur François Burgat, CNRS IREMAM - ERC WAFAW

More Posts - Website

Le séminaire « la situation coloniale revisitée : enjeux historiques, enjeux contemporains » se déplace à Oran

Deux générationsL’organisation d’une séance du séminaire inter-laboratoires « la situation coloniale revisitée » sous forme de journées d’études au Centre national de recherche en anthropologie sociale et culturelle, CRASC, les 20 et 21 janvier 2013 permettait, tout en déplaçant le séminaire à Oran, de décentrer la réflexion et d’ouvrir de nouvelles perspectives sur l’analyse des situations coloniales. Construire des perspectives communes de recherche et éventuellement parvenir à élaborer un programme commun sur l’enseignement de la colonisation était l’objectif principal de cette initiative.[1]
Continuer la lecture de Le séminaire « la situation coloniale revisitée : enjeux historiques, enjeux contemporains » se déplace à Oran

Ghazni Capitale de la Culture Islamique de la région asiatique 2013

Massullo_1

En 2013, lorsque Marseille-Provence était célébrée en tant que Capitale Culturelle Européenne, la ville de Ghazni, au-delà de la Méditerranée et des montagnes du Caucase, dans l’Afghanistan centre-oriental, était nommée par l’ISESCO (Islamic Educational and Scientific Organization) Capitale de la Culture Islamique de la région asiatique. La ville, située sur la route qui relie Kaboul à Qandahar, jouit d’un passé illustre et glorieux car, à l’époque médiévale, les Ghaznévides (fin 10e-début 12e siècle) l’avaient élue capitale d’un puissant empire qui s’étendait de l’Iran centre-occidental au sous-continent indien.

Continuer la lecture de Ghazni Capitale de la Culture Islamique de la région asiatique 2013

Martina Massullo

Doctorante en Epigraphie Islamique à l'IREMAM (Aix-Marseille Université) dans la cadre d'une cotutelle internationale avec l'Université des etudes de Naples "L'Orientale" (Italie).

More Posts

Saisir les sociétés arabes par la langue… Conversation avec Catherine Miller

Par Sabine Partouche et François Siino

Catherine Miller, 2013Catherine Miller est sociolinguiste et directrice de recherche à l’IREMAM (CNRS). Dans un entretien filmé réalisé en juillet 2013 par Sabine Partouche et François Siino pour les Carnets de l’Iremam, elle évoque ses récentes recherches menées sur le terrain marocain lors d’un séjour de 4 ans au Centre Jacques Berque de Rabat. Elle revient également sur sa formation et son parcours scientifique, depuis le Sud Soudan et l’Égypte jusqu’au Maghreb, sur les conditions concrètes de la recherche sur ces différents terrains marqués par les phénomènes de contact linguistique. Enfin, elle livre ses réflexions sur les évolutions contemporaines de la discipline, au moment où de plus en plus de jeunes chercheurs du monde arabe questionnent leurs sociétés sous l’angle des langues et de leurs pratiques.

  Continuer la lecture de Saisir les sociétés arabes par la langue… Conversation avec Catherine Miller