Archives de catégorie : Actualité

Turquie : l’électoralisme et ses impasses

Une élection locale vient de se dérouler en Turquie, le 23 juin dernier (2019), qui retentit comme un véritable échec du parti AKP, au pouvoir depuis 2002, et au premier chef de son dirigeant, Recep Tayyip Erdogan. Cette élection aurait fort bien pu ne garder qu’une dimension locale, quoique Istanbul concentre sur presque tous les registres une grande part de la Turquie, mais elle a pris une dimension retentissante, au national comme à l’international Continuer la lecture de Turquie : l’électoralisme et ses impasses

Gérard Groc

En savoir plus sur Gérard Groc sur le site de l'Iremam.

More Posts - Website

Jihadisme, vengeance et tragédie : une approche dramaturgique de la violence

Par Myriam Benraad
Politiste, chercheuse associée à l’Iremam

Cette contribution vise à mettre en exergue l’influence fondamentale de la vengeance dans la violence jihadiste contemporaine. La majorité des attentats au Moyen-Orient, en Europe et partout ailleurs dans le monde sont en effet bien souvent commis en son nom, et les chefs des groupes composant la nébuleuse radicale s’en réclament sans la moindre ambiguïté. Ainsi, dès les premières heures de la guerre américaine en Irak, le Jordanien Abou Mousab al-Zarqawi, père fondateur de l’État islamique, en faisait la clé de voûte de son combat, tout entier convaincu d’être venu défaire les armées occidentales pour sauver l’honneur bafoué des fidèles sunnites et infliger une défaite cinglante aux Etats-Unis et leurs alliés. Avant lui, Oussama ben Laden, mentor du jihad global, en avait fait un devoir. La vengeance est ainsi centrale au récit jihadiste, et plus encore consubstantielle à son drame. Continuer la lecture de Jihadisme, vengeance et tragédie : une approche dramaturgique de la violence

Cerner l’affaire Jamal Khashoggi

Lecture dans la pensée et l’engagement d’un journaliste libéral disgracié


Par Moustapha Bassiouni
Docteur en Science politique, Sciences Po Lyon/Triangle, Sciences Po Aix/IREMAM1

« La parole est plus tranchante qu’un sabre affûté. »
Hakim Meysari, poète persan, Xe siècle

L’assassinat du journaliste libéral Jamal Khashoggi en octobre 2018 peut s’expliquer par sa tendance à rompre avec une obligation relevant des pratiques de l’autoritarisme politique saoudien. Il a enfreint le principe de la totale loyauté imposée par l’élite royale au monde journalistique et intellectuel, notamment en période de crise. En s’affranchissant de la tutelle politique sur les médias, en particulier, et sur la société, en général, le collaborateur du Washington Post, réfugié aux États-Unis, a commis l’impardonnable. Il a fait prévaloir la libre expression de ses positions et sa neutralité professionnelle, contrariant ainsi les orientations de la politique des gouvernants.

Continuer la lecture de Cerner l’affaire Jamal Khashoggi

  1. *Photo à la une : compte Twitter de Jamal Khashoggi. Capture d’écran par l’auteur. Source : https://twitter.com/jkhashoggi?lang=fr, consulté le 16 mars 2019. []

L’islam en France… Quel(s) rapport(s) ?

En 2016 et 2018, deux rapports publiés sur l’ « islam français » et sur « la fabrique de l’islamisme » se proposent respectivement d’« imaginer une nouvelle organisation de l’islam en France » et de répondre « au développement de l’islamisme en France et en Europe ». Ces volumineux exposés (172 et 615 pages) sont tous deux signés par Hakim El Karoui, présenté comme un expert « Monde arabe, islam » sur le site de l’Institut Montaigne, think-tank libéral qui publie en ligne les deux volumes. Le contenu de ces deux rapports a été condensé sous forme d’essai grand public (prolongé d’un chapitre réglant des comptes avec des intellectuels en vue) et publié chez Gallimard en 2018 sous le titre « L’islam, une religion française ».
Cette production, abondamment relayée dans les médias, a suscité dans l’opinion débats et réserves. Comme la question de l’organisation de l’islam en France est à l’agenda gouvernemental, l’Iremam a décidé d’en suivre les péripéties, en y invitant les chercheurs intéressés d’autres laboratoires. Une première réunion s’est tenue à cette fin le 23 octobre 2018, autour des travaux de Hakim El Karoui. Y participaient Myriam Catusse, Philippe Cassuto, Franck Frégosi, Vincent Geisser, Jean-Robert Henry, Françoise Lorcerie, Ahmed Mahiou, Norig Neveu, Sabine Partouche, Thomas Pierret, François Siino et Nadjet Zouggar.
En voici un écho. Continuer la lecture de L’islam en France… Quel(s) rapport(s) ?

Des Turcs au Maroc : état des lieux d’un dispositif d’influence

Ce premier séjour de terrain au Maroc (financé par le programme WAFAW) avait pour objectif d’explorer l’impact de la crise politique et sociétale turque qui sévit depuis 2013 sur le dispositif d’influence turc au Maroc. S’inscrivant dans une étude sociologique de l’État turc ayant pour entrée la politique extérieure, il s’agissait d’interroger diplomates, enseignants et hommes d’affaires résidant au Maroc de sorte à retracer leur parcours individuel et afin de voir comment Continuer la lecture de Des Turcs au Maroc : état des lieux d’un dispositif d’influence

Erdogan : l’ambivalence d’une victoire

La victoire de l’AKP et de Erdogan, lors du referendum du 15 avril dernier (2017), est incontestable. Les chiffres pour le Oui atteignent 51,41% des suffrages, ceux pour le Non 48,59%, pour une participation globale chiffrée à 85,43% (une des plus fortes depuis l’arrivée au pouvoir de l’AKP) ;  la question posée par le referendum a donc été approuvée à la majorité absolue. Pourtant, on ne peut s’empêcher de trouver cette victoire fragile car ambivalente. Continuer la lecture de Erdogan : l’ambivalence d’une victoire

Gérard Groc

En savoir plus sur Gérard Groc sur le site de l'Iremam.

More Posts - Website