Archives par mot-clé : sciences politiques

L’éducation en Arabie : entre mainmise conservatrice et velléités modernisatrices

Les évolutions d’une politique publique au prisme du témoignage d’un pédagogue libéral saoudien

Par Moustapha Bassiouni1
Docteur en Science politique, Sciences Po Lyon/Triangle, Sciences Po Aix/IREMAM

Le parcours professionnel d’Ahmad al-‘Issa apporte des éclairages sur le déclin de l’autorité du corps wahhabite après des décennies d’ingérences dans la formation des nouvelles générations en Arabie saoudite. Le récit de vie et la pensée de ce pédagogue formé aux États-Unis constituent un miroir des évolutions de la politique publique en matière d’éducation depuis les années 1960 (1/3). Co-fondateur de l’université privée al-Yamama, il livre un témoignage détaillé de ses expériences et conflits avec ses détracteurs, mettant en évidence la problématique de réforme de l’école et de l’université saoudiennes (2/3). Par ailleurs, son destin semble être précurseur de la modernisation en cours dans l’Arabie post-wahhabite de Mohammed Bin Salman (3/3).

L’école et l’université saoudiennes oscillent toujours entre deux tendances antagonistes : le conservatisme religieux face au modernisme pédagogique et intellectuel. Pour les gardiens de l’orthodoxie wahhabite du royaume, Continuer la lecture de L’éducation en Arabie : entre mainmise conservatrice et velléités modernisatrices

  1. Crédits photo à la une Moustapha Bassiouni. Trad. « (…) Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis. Je ne veux que la réforme, autant que je le puis (…) » Sourate Hud – verset 88. []

Gauches – Islamistes en Égypte

* par Stéphane Lacroix
(IEP Paris – WAFAW)

En mai 2015, le colloque  « Gauches-Islamistes : pourquoi tant de haine ? Historicité et actualité, défis et réponses à la fracture idéologique des oppositions arabes » se tenait à Aix-en-Provence sous l’égide du programme WAFAW (When Authoritarianism Fails in the Arab World, European Research Council), de l’Institut américain des universités (IAU), de l’Institut de recherche et d’études sur le monde arabe et musulman (Iremam), et de la Fondation Camargo. Stéphane Lacroix, organisateur du panel Égypte, donne les clés de lecture permettant de contextualiser les discussions animées et les entretiens réalisés avec les deux participants égytiens Amr Ezzat, jeune activiste et blogueur, et Abdel Mawgoud al-Dardiri, cadre en exil des Frères musulmans… Voir aussi les billets précédents  Gauche-islamistes en Algérie…
  « Se réveiller conservateur, s’endormir progressiste » : le dialogue entre mouvements de gauche et islamistes en Tunisie
Continuer la lecture de Gauches – Islamistes en Égypte

Révolutions arabes à distance : redessiner les contours de l’engagement des diasporas, exilés et migrants dans le monde arabe

Compte rendu de la conférence WAFAW
– Par Claire Beaugrand (Ifpo, Territoires palestiniens)
et Vincent Geisser (Ifpo, Beyrouth ; CNRS) –

Le programme WAFAW (When Authoritarianism Fails in the Arab World)[1] a tenu, en partenariat avec l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman d’Aix-en-Provence (Iremam) et l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (Irmc), son premier colloque annuel, les 16 et 17 octobre 2014 à la Bibliothèque nationale de Tunis. Sous la direction scientifique de Claire Beaugrand et Vincent Geisser (chercheurs à l’Institut français du Proche Orient, Ifpo), il avait pour thème : Diasporas, migrants et exilés : quels rôles dans les révolutions et les transitions politiques du monde arabe ? Le colloque scientifique a été prolongé par une table-ronde « acteurs/chercheurs des diasporas », co-organisée avec la Jasmine Foundation[2]. Continuer la lecture de Révolutions arabes à distance : redessiner les contours de l’engagement des diasporas, exilés et migrants dans le monde arabe

La Libye en 2014 : du long « one man show » de Qadhafi, aux premiers pas de la société plurielle

ERC WAFAW – CNRS, IREMAM

"Éducation, justice, hygiène, équipement : les rêves  "ambitieux"  de la révolution libyenne" © F. Burgat, 2014
“Éducation, justice, hygiène, équipement : les rêves “ambitieux” de la révolution libyenne” © F. Burgat, 2014

« Le pouvoir au peuple », « Le peuple en armes » … « Des comités populaires partout »… Il est difficile de ne pas adopter la boutade qui circule à Tripoli trois ans après le soulèvement du 17 février 2011. L’utopique démocratie directe prônée par Qadhafi dans son petit Livre Vert serait-elle devenue réalité ? Si tel est le cas, cela n’a rien à voir avec les efforts de celui que sur la rive nord de la Méditerranée on avait un temps nommé « le bouillant colonel ». Mais tout, au contraire, avec son élimination physique sanglante sous les coups des milices révolutionnaires. C’est la levée du verrou que constituait en fait l’absolutisme du « Guide de la révolution » qui semble avoir fait entrer dans les faits la logorrhée démocratique derrière laquelle, pendant 42 ans, il avait masqué son pouvoir très personnel. Partout en Libye, les revendications politiques, si longtemps impossibles, se sont spectaculairement multipliées. Les nouvelles autorités, dûment élues, peinent à satisfaire le flot de demandes multiformes, au point qu’ici et là, les postures de défiance des nostalgiques de l’ordre qadhafien commencent à s’afficher. « Qadhafi, les Libyens en avaient peur et tout le monde obéissait. C’était un homme fort ! Moi Qadhafi, je l’aime ! Les Libyens, je pense qu’ils rêvent d’avoir quatre Qadhafi ! » ou encore « Les Tunisiens ont une armée ou une police, les Égyptiens en ont autant. Nous, on a rien ! Les policiers de Qadhafi, on s’en est débarrassé ! Mais il nous faut un État, il nous faut une police ».

Continuer la lecture de La Libye en 2014 : du long « one man show » de Qadhafi, aux premiers pas de la société plurielle

Francois Burgat

En savoir plus sur François Burgat, CNRS IREMAM - ERC WAFAW

More Posts - Website

Les relations franco-israéliennes pendant la guerre du Liban (1975-1990) au regard de la politique arabe française initiée à partir de 1962

Présentation de l’avancement des travaux de Roland Lombardi, doctorant IREMAM

.

Ruines romaines de Byblos, le Liban à la croisée des civilisations. © Roland Lombardi 2012
Ruines romaines de Byblos, le Liban à la croisée des civilisations.  ©Roland Lombardi 2012

.Au-delà de mon intérêt personnel pour les questions touchant le Moyen-Orient, l’histoire des relations franco-israéliennes ainsi que la « politique arabe » de la France, ce sujet de thèse est né de plusieurs observations.

Continuer la lecture de Les relations franco-israéliennes pendant la guerre du Liban (1975-1990) au regard de la politique arabe française initiée à partir de 1962

Le « modèle turc », un serpent de mer polymorphe

Visite d'Erdogan en Tunisie en septembre 2011
Visite d’Erdogan en Tunisie en septembre 2011

En 2010, on trouvait une Turquie triomphante, affichant “de longue” des bilans économiques rutilants, surfant sur une crise qui frappait nombre de ses partenaires, désormais assez familière des notions de démocratisation pour se positionner en militante des droits de l’Homme envers la Palestine, tançant publiquement ses interlocuteurs (Davos, février 2009), se réclamant face à Israël du respect du droit international (Mavi Marmara, mai 2010), bravant le Conseil de Sécurité de l’ONU par sa proposition d’arbitrage en faveur du nucléaire civil iranien, optant à l’évidence pour une visibilité de plus en plus affirmée.

Continuer la lecture de Le « modèle turc », un serpent de mer polymorphe

Gérard Groc

En savoir plus sur Gérard Groc sur le site de l'Iremam.

More Posts - Website

De crise en crise, l’horizon problématique du couple Liban Syrie

Statue de Hafez El Assad à l’entrée sud de Baalbek en 2004 (Cliché K. Bennafla, 2004)
Statue de Hafez El Assad à l’entrée sud de Baalbek en 2004 (Cliché K. Bennafla, 2004)

Mes recherches pour écrire un ouvrage sur le couple Syrie-Liban se poursuivent depuis bientôt dix ans. Heureusement pour moi (malheureusement pour les Libanais et les Syriens) elles n’ont pas perdu leur caractère d’actualité. Au contraire, la terminaison dramatique du contrôle militaire syrien sur le Liban (2005) et, quelques années plus tard, les débordements au Liban de la crise syrienne (2011- ?) ont ravivé leur pertinence.

Continuer la lecture de De crise en crise, l’horizon problématique du couple Liban Syrie

Elizabeth Picard

En savoir plus sur Elizabeth Picard sur le site de l'Iremam.

More Posts - Website